< Retour à la liste

Réussir la culture de la pomme de terre

La culture de la pomme de terre 


La pomme de terre est très facile à cultiver. Nous vous fournissons ici quelques règles simples à respecter. En les suivant vous vous assurerez des récoltes abondantes et de grandes qualités.  

Conserver les pommes de terre avant plantation :  

Si, à la réception de votre filet de pommes de terre vous ne pouvez vous occuper de les planter, ces conseils sont faits pour vous. Tout d'abord, ouvrez le filet de pommes de terre et étalez-les sur du papier journal. Placez le tout dans un local sombre où la température avoisinne les 4/5°C. Elles vont avoir le temps de germer tranquillement et vous pourrez ainsi les conserver pendant près de 2 mois.  

Le travail du sol :  

Les plants de pomme de terre se plaisent dans les sols légers, assez profonds et riches en éléments nutritifs.
Nous vous conseillons donc de compléter, avant plantation, la fumure de fond que vous avez apportée durant l'hiver avec un engrais riche en potassium. Pour cela, nous vous proposons un Engrais Pomme de Terre (NPK 5-4-12) qui comporte l'ensemble des éléments fertilisants dont la culture aura besoin.
Enfin, le travail du sol doit être fait consciencieusement. Veillez à ameublir le sol en profondeur, en prenant soin de bien enlever les grosses mottes et cailloux. La terre en surface doit être affinée à l'aide d'un râteau.  

Planter à la bonne période :  

Il est important de ne pas planter vos plants de pomme de terre trop tôt. Le sol doit être bien ressuyé et assez réchauffé en profondeur (à partir de 10 °C). Les gelées ne doivent plus être à craindre.
En général on considère que l'on peut commencer les plantations après le 15 mars pour les régions aux climats doux. Dans les autres régions on attendra le signal que nous offre le lilas en fleurissant.
Formez des sillons de 8 à 10 cm de profondeur. Déposez-y les plants germés vers le haut. Pensez à espacer les plants de 30 à 40 cm et à laisser 60 cm entre vos rangs. Recouvrez vos plants de pomme de terre de terre fine. Procédez délicatement afin de ne pas blesser les germes.  

Le buttage : un geste simple pour de bons résultats  

Lorsque les feuilles de vos plants sortent de terre à 20 cm de haut, vous pouvez alors remonter la terre autour des pieds. Ce geste simple, appelé le buttage, favorise la formation des tubercules de pomme de terre. Il permet une meilleure production et augmente la qualité des pomme de terre en évitant que celles-ci ne verdissent et en favorisant l'écoulement de l'eau de pluies et d'arrosage. Il convient de renouveler ce buttage durant toute la période d'élongation de la végétation. 

Au niveau de l'entretien, de simples binages occasionnels suffisent afin d'éliminer les mauvaises herbes se développant entre les rangs.
Lors des périodes humides ponctuées de coup de chaleur, là où le mildiou peut sévir, il est recommandé de traiter préventivement à l'aide d'un fongicide cuprique (Bouillie Bordelaise). Si vous constatez que l'un de vos pieds de pomme de terre est atteint par le mildiou, le mieux est alors de l'arracher de suite afin de restreindre la progression de la maladie.
En cas d'attaques de doryphores, procédez à un l'enlevage à la main et à la destruction des nuisibles si leur nombre est restreint. En cas d'infestation, nous vous conseillons l'usage du Novodor, qui s'attaquera principalement aux larves de doryphores et empêchera leur multiplication. 

Afin d'éviter le développement des maladies, et pour ne pas fatiguer votre sol, nous vous recommandons de ne pas cultiver de pommes de terre deux années de suite au même endroit. De même il est préférable de ne pas les cultiver après des cultures de tomates ou d'aubergines.  

En terme d'association, les pommes de terre apprécient de se trouver à proximité des oignons et haricots. En revanche, il convient d'éviter de cultiver côte à côte pommes de terre et courges et concombres.  

Attendre le bon moment pour récolter :  

Les variétés précoces, plantées en mars, peuvent être récoltées dès le mois de juin. Il faudra attendre jusqu'en octobre pour la récolte des variétés dites tardives. 

Privilégiez un arrachage par temps sec. Il suffit alors de soulever chaque pied avec une fourche bêche en faisant attention à ne pas blesser les tubercules. Les tubercules abîmés lors de l'arrachage devront être consommés rapidement, ils ne pourront pas se conserver. Il est conseillez de laisser sécher quelques heures les pommes de terre juste récoltées avant de les mettre à l'abri dans un local aéré, sec et à l'abri de la lumière. 

Les pomme de terre dites « primeurs » doivent être récoltées avant leur maturité. Les qualités gustatives exceptionnelles compensent le fait qu'elles ne peuvent pas se conserver très longtemps.
Les pommes de terre de conservation se récoltent lorsque les feuilles des plants sont complètement fanées.  



Réussir la culture de la pomme de terre
Google+