Revendeurs
En 3 clics

Pourquoi acheter des semences bio ?

 
 
 
 

Bio de la graine à l'assiette

 
 
Manger bio c’est pour de nombreux consommateurs important pour la santé et l’environnement. Pour le jardinier cela signifie souvent ne pas utiliser de traitements chimiques. Les légumes du jardin seront donc « sains » pour la santé puisqu’ils ne présentent pas de résidus chimiques. Mais inscrite dans une logique de protection durable de l’environnement, l’utilisation de semences « classiques » n’est pas logique. En effet, lors de la production de semences dites « conventionnelles » des produits phytosanitaires sont régulièrement utilisés. Ces produits laissent des résidus dans le sol, dans l’eau, et peut-être dans les semences. 
 
Utiliser des semences conventionnelles, c’est donc en partie cautionner leur mode de production. Les semences biologiques coûtent certes, généralement, plus cher. Mais ce prix est lié au surcoût engendré par le mode de production biologique. Techniquement la production de semences en agriculture biologique est plus difficile et plus risquée. Acheter des semences biologiques c’est donc affirmer sa volonté de manger bio de la graine à l’assiette mais aussi protéger l’environnement.
 
 
 
 
 
 
 

Semences conventionnelles, Bio, Non traitées : quelle différence ?

 
 
 
Depuis quelques années, on peut trouver dans le commerce, à côté des semences « classique » ou conventionnelles, des semences bio et d’autres non traitées. Ces trois catégories sont liées à un mode de production différent.
Les semences conventionnelles sont multipliées selon un mode de production « classique ». La culture est protégée et désherbée par des produits phytosanitaires. Les semences une fois récoltées et triées sont généralement traitées pour faciliter leur conservation, pour les protéger des ravageurs et maladies du sol ou pour les semer plus facilement. Ces semences sont souvent colorées (rouge, verte, bleue, selon les fournisseurs et les produits utilisés). On retrouve ces semences colorées particulièrement chez les professionnels. Les semences pour les particuliers peuvent également être traitées pour mieux les conserver, sans que cela soit visible sur la semence.
 
Les semences Non Traitées (ou NT) sont produites également dans un système conventionnel. La plante porte-graine peut donc être traitée : seule la semence n’a pas eu de traitement chimique après récolte. La production de ces semences a donc un impact sur l’environnement amoindri. Elles peuvent être utilisées, avec une dérogation, par les producteurs biologiques en cas de pénurie de semences bio.
 
Les semences bio sont multipliées selon un mode de production biologique. Les traitements phytosanitaires sont donc absents. Leur production a donc un impact quasi nul sur l’environnement. Dans certains cas, les semences peuvent être « traitées » par un passage au froid ou dans de l’eau chaude afin d’éliminer certains petits ravageurs et les maladies présentes à la surface des semences. Elles doivent être obligatoirement utilisées par les agriculteurs biologiques (sauf dérogations).
 
 
  
T_FEDESAMARTH