Revendeurs
En 3 clics

Semencier, un métier à part entière

 

Pourquoi la production de semences est-elle réalisée par des professionnels ? 

 
 
De la qualité des semences dépend la réussite de la production ou du fleurissement la saison suivante. Tout utilisateur de semences, particulier ou professionnel, souhaite que les graines utilisées germent bien et correspondent au produit attendu. Ces exigences engagent le savoir-faire, la technicité des semenciers et agriculteurs-multiplicateurs.
 
La production de semences est aussi appelée culture de porte-graines. Elle nécessite du temps, de la technicité et du savoir-faire. L’objectif est la production d’une semence de qualité, c’est à dire une graine qui germe bien et qui correspond à la variété souhaitée. Pour cela différents paramètres sont à surveiller, au champ (isolement des variétés, propreté du champ), à la récolte (humidité de la culture, maturité de la graine, réglage de la moissonneuse batteuse, outils de récolte et de nettoyage spécifiques à mettre en œuvre) et lors du stockage (humidité et température stables et adaptées, contrôle de la germination).
Produire des semences dans son jardin pour sa propre consommation est possible. Cependant cela demande une surface spécialement dédiée à celles-ci, un nombre de pieds élevé, une connaissance de la reproduction de la variété (attention au croisement entre les variétés et avec les espèces sauvages !). Parfois les jardiniers ont des surprises avec leurs propres semences : graines qui ne germent pas, plantes différentes de l’originale… La production de semences par des professionnels permet d’éviter ces difficultés !
 
 
 
 
 
 

Quelles différences avec les productions de consommation ?

 
 
La production de semences nécessite la floraison, la montée à graine de la culture, ainsi qu’une récolte de la semence à maturité. Pour certaines espèces, cela correspond au stade de récolte pour la consommation (les semences des courges, melons, tomates, sont récoltées sur des fruits très mûrs). Pour d’autre, la semence demande une année supplémentaire de production : ce sont des espèces bisannuelles (les carottes, betteraves, endives ne fleurissent que l’année suivant leur semis, la récolte se situe donc une douzaine de mois après semis). 
Pour certaines espèces, notamment celles aux fleurs en ombelles, telles que la carotte, les graines n’arrivent pas à maturité en même temps : une récolte échelonnée est nécessaire. Afin de faciliter le désherbage, les densités de semis sont moins élevées en production grainière. Les cultures semencières sont surveillées : des contrôles au champ permettent de vérifier le respect des normes d’isolement, l’absence de mauvaises herbes, l’absence de pied d’une variété différente… 
La technicité et la réglementation mise en œuvre pour la culture de porte-graines sont donc très différentes de celles des cultures maraîchères dont le produit final est le légume.
 
 
 
 
 

Produire des semences : un métier à part entière.

 
 
Les entreprises semencières, distributrices des semences, produisent majoritairement leurs semences chez des agriculteurs-multiplicateurs de semences. Ces productions sont réalisées sous contrat entre le semencier et l’agriculteur. Ce contrat répond aux exigences réglementaires et techniques de la production de semences, avec pour objectif : la qualité des semences produites, le soutient technique de l’agriculteur et la protection de l’utilisateur de la semence. Les agriculteurs-multiplicateurs maîtrisent ces productions spécialisées : suivi de la culture, récolte échelonnée, outils spécifiques de récolte et battage, pré-nettoyage de la semence. L’entreprise semencière assure le suivi technique, le nettoyage, le tri, le stockage et la valorisation des semences produites.
 
La particularité de la filière semences dans son organisation et ses exigences techniques, assurent aux utilisateurs des semences de qualité.
 
 
 
  
T_FEDESAMARTH