Revendeurs
En 3 clics

Réussir la plantation de vos vivaces ou plants potagers

Nos vivaces ou encore plants potagers sont cultivés en Anjou en plein air ou serre froide, des plants de saison durcis à froid naturellement pourront affronter la saison froide sans problème. Durant la saison froide ils sont taillés et moins développés, cependant leur système racinaire est bien là et leur développement reprendra au printemps.  

Certaines variétés possèdent des particularités :  
L'ail des ours : sans végétation durant la période froide et l'été, il s'agit de la période de repos végétatif, cycle naturel de la plante. Le système racinaire de cette vivace est bien présent, son développement reprendra au printemps. N'hésitez pas à arroser le plant si besoin.  
Le chou perpétuel Daubenton : ils sont taillés durant l'hiver, n'hésitez pas à les planter en terre jusqu'à la moitié de la tige, cela stimulera la repousse. Attention aux escargots et limaces qui raffolent de leur feuillage.  
La Rhubarbe : sans végétation durant la période froide, elle redémarera sans problème au printemps.  
La Mertensia Maritima : le feuillage jaunit puis disparait pendant l'hiver, il réapparaitra au printemps. Attention, cette plante n'aime pas les excès d'eau, plantez la dans un mélange terre de jardin/sable et protégez la donc en cas de fortes pluies.   


Comment replanter les vivaces ?


La plantation des vivaces peut avoir lieu au printemps ou à l'automne. On conseille, pour les vivaces ayant un développement "normal", de les installer par groupe de 3, 5, 7 ou plus : vous créerez un effet de masse très intéressant.
On conseille, pour les plantes les plus rustiques et fleurissant tôt dans l'année, de les installer en automne. Leur implantation se fera durant l'automne et l'hiver et dès le premier printemps, leur floraison sera au rendez-vous.
Pour les vivaces les plus fragiles, le printemps est idéal car elles peuvent s'implanter correctement dans le sol avant d'affronter le froid de l'hiver. Une aubaine pour elles. 

D'une manière générale, un amendement du sol est toujours bénéfique, et qui plus est, sur la totalité de la zone (si néanmoins, vous installiez des vivaces parmi d'autres végétaux déjà implantés, un amendement local serait malgré tout le bienvenu). Une bonne préparation de la terre, et une terre profonde et meuble, sont des atouts considérables pour une bonne reprise des végétaux. 

Lors de la mise en terre, détrempez la motte durant une quinzaine de minutes. Ensuite, extrayez la motte du godet et deux choix s'offrent à vous :
- Si les racines forment une masse dense et s'enroulent sur elles-mêmes, n'hésitez pas à tailler et éclater sans pitié ce nœud qui empêcherait la plante de se développer correctement
- Si les racines apparaissent seulement en périphérie de la motte, ne touchez à rien 

A l'aide d'un transplantoir, creusez un trou et déposez la motte. Vérifiez bien que le collet, c'est-à-dire la base des tiges, soit bien au-dessus du niveau de la terre. Remplissez de terre et tassez correctement.
Il est possible de faire une cuvette pour retenir l'eau et donc faciliter l'arrosage. 

L'arrosage, et surtout lors d'une implantation printanière, est essentiel. Il est impératif de maintenir un sol frais pour vos vivaces, tout au long du printemps et de l'été. Les premières semaines, les vivaces sont très sensibles à cela, et pourraient dépérir rapidement. 

Quelles vivaces ou plants potagers pailler durant l'hiver ?


Nous vous conseillons de pailler les plants d'artichauts pour les protéger du gel.  

Quelles vivaces protéger du gel ?


Certaines variétés sont sensibles au gel durant l'hiver, il faudra donc penser à les rentrer dans un endroit hors gel, c'est le cas des variétés suivantes :
- Cerfeuil commun
- Citronnelle du Gabon
- Coleus Canina
- Coriandre Vietnamienne
- Melon poire
- Patchouli
- Pelargonium
- Les sauges
- Verveins citronnelle
- Verveine sucrante 
T_FEDESAMARTH