Revendeurs
En 3 clics

Réussir la culture du cassis

Mise en place :  
Appréciant la fraîcheur et craignant les excès de chaleur, le cassis est relativement peu exigeant quant à la nature du sol, même si ses baies auront plus d'arôme dans les sols à tendance calcaire. On le plante de préférence en automne, en ayant soin de laisser une large place - au moins 1 m2 - à cet arbuste au développement rapide.   

Entretien :  
Les jeunes plantations de cassis doivent être très bien désherbées, particulièrement les deux premières années. Taillez en fin d'hiver, en supprimant les vieilles branches charpentières et celles croissant trop à l'intérieur de la touffe, empêchant la lumière d'y pénétrer. On considère qu'un pied de cassis adulte pourra porter environ 12 charpentières, on rabattra les pousses latérales et le prolongement à 4 ou 5 yeux.   

Maladies et ravageurs :  
Quelques insectes ravageurs de type papillons, cécidomyies, pucerons, ou tanthrèdes peuvent provoquer des dégâts sur les cultures d'arbustes à petits fruits. En général, ils ne justifient pas de traitement. De même, en fonction de la saison et des quantités de nourriture disponibles, les oiseaux peuvent s'avérer gourmands. Attention alors si vous protégez avec des filets qui, plus que des barrières, deviennent souvent des pièges mortels.   

Récolte et conservation :  
La récolte du cassis a lieu début juillet, lorsque les baies ont pris une couleur foncée et sont faciles à détacher. Comme nombre de fruits, leur temps de conservation est bref pour une période de production groupée, ils doivent donc rapidement être transformées.   

A table :  
Les baies légèrement âcres du cassis sont utilisées pour réaliser des sirops, des liqueurs, mais aussi des tartes, des confitures, etc.
T_FEDESAMARTH