Revendeurs
En 3 clics

La plantation d´un arbre fruitier

Type de fruitiers 
Au verger, il existe 3 types de fruitiers différents : 
- Les petits fruits comme le framboisier, le cassissier,....sont de petits arbustes de 1.50 m de hauteur au stade adulte.
- Les fruitiers lianes ont des développement ligneux grimpants comme c'est le cas du kiwi. Ils ont donc besoin d'un support pour se développer. 
- Les arbres fruitiers, qui produisent aussi bien des fruits à chair que des fruits secs. Leur entretien est plus complexe que pour les autres catégories.

 

Emplacement des arbres fruitiers

 

L'emplacement idéal pour un fruitier est à la fois ensoleillé et à l'abri du vent. Pour les petits fruits, préférez un emplacement un peu plus ombragé. La présence du vent a tendance à abîmer les arbres, compliquer le travail des pollinisateurs et nuire aux récoltes.
Attention à bien espacer vos arbres fruitiers en fonction de leur taille adulte sinon ils risquent de se gêner en se développant. La distance de plantation dépend également de la forme que vous allez donner à votre arbre durant son développement. Les arbres tiges nécessitent plus d'espace que les arbres buissonnants ou palissés. La distance entre deux arbres sur le même rang est plus faible que celle entre deux ranges d'arbres.
Distances de plantation recommandées par espèce : 
Abricotier : 5 à 7 m 
Actinydia (kiwi) : 4 à 5 m 
Agrumes (citrus) : 4 à 7 m 
Amandier : 4 à 7 m 
Cassissier : 1 à 3 m 
Cerisier : 6 à 12 m 
Châtaignier : 10 à 15 m 
Cognassier : 6 à 7 m 
Figuier : 5 à 8 m 
Fraisier : 30 à 50 cm 
Framboisier : 1 à 2 m 
Groseillier à grappes : 1 à 3 m 
Groseillier à maquereau : 1 à 1.50 m 
Kaki (plaqueminier) : 4 à 6 m 
Néflier : 5 à 6 m 
Noisetier : 3 à 5 m 
Noyer : 7 à 9 m (greffage sur noyer noir Juglans nigra), 15 à 20 m (greffage sur noyer blanc Juglans regia) 
Olivier : 6 à 10 m, entre 15 et 20 m pour un arbre qui va rester en place des dizaines d'années 
Pêcher : 3 à 5 m 
Poirier : 7 à 8 m en plein vent, 1m palissés 
Pommier : 7 à 8 m en plein vent, 1 à 2 m palissés 
Prunier : 7 à 10 m 
Ronce à fruits (mûres) : 2 à 4 m  
Vigne : 1 à 3 m

 

La plantation d'un arbre fruitier

 

Après avoir creusé un trou assez profond pour l'ensemble des racines, supprimer celles qui sont cassées ou trop longues à l'aide d'un sécateur.
Vérifiez aussi que le volume des branches est équilibré avec celui du système racinaire, sinon réduisez les rameaux. Praliner les racines.
Au moment de déposer l'arbre, faites attention à ce que le point de greffe (s'il existe) se trouve au-dessus du trou. Orientez votre arbre de sorte que la tige principale et les rameaux soient droits. Puis recouvrez de terre en tassant autour des racines. Arrosez largement et finissez de boucher le trou jusqu'au niveau du sol.
La mise en place d'un tuteur permet au jeune arbre de se développer correctement, surtout si le jeune tronc est fin et souple. 

Attention à arroser régulièrement la première année.   

Astuce : réalisez une petite motte au fond du trou pour être sûr d'avoir de la terre partout sous les racines. 
Arroser régulièrement la première année pour assurer la reprise.
T_FEDESAMARTH