Revendeurs
En 3 clics

Les engrais et amendements bio

En réaction aux façons trop lourdes qui furent pratiquées ces dernières décennies dans nombre de champs et de jardins (labour profond, défonçage, etc.) on prône des méthodes plus douces (non retournement des sols, paillages, engrais verts, etc.) ; mais il ne faut pas perdre de vue que cultiver, c'est bouleverser et détruire un équilibre en place. Toute nouvelle mise en culture signifie supprimer la végétation existante au profit de celle souhaitée par le jardinier, nuire à la faune qui y était inféodée au profit d'une autre adaptée à ce nouveau décor. En ce sens, il paraît bien irrespectueux de puiser en plus dans les réserves du sol et de prélever ce que la nature a constitué au fil du temps, sans en restituer un minimum. Sans oublier bien sûr que l'équilibre du sol dépend celui des plantes cultivées.  

Petites définitions


Engrais ou amendements, quelle différence ? Il est indispensable de donner une définition précise pour chacun. Un engrais, qu'il soit chimique ou naturel, est un produit transformé destiné à nourrir le sol pour ensuite nourrir la plante. Il en va autrement pour les amendements, qui ne sont pas nécessairement des produits tranformés et qui ont pour vocation d'améliorer la structure du sol et son état physico-chimique. L'engrais agit donc à court terme sur les plantes et les amendements ont une vocation améliorante à moyen et long terme.  

N, P, K, les trois éléments de base


Qu'ils soient chimiques, donc issus de l'industrie et à proscrire d'urgence, ou qu'ils soient organiques, doivent figurer sur tous les emballages d'engrais les pourcentages en azote (N), phosphore (P) et potassium (K). Ces mentions sont obligatoires. Par exemple, un engrais portant la mention 3-2-6 signifie qu'il contient 3% d'azote, 2% de phosphore et 6% de potassium. Certains fabricants poussent le sérieux jusqu'à préciser les taux de magnésie (MgO) et de soufre (S). Ces données sont très importantes. A chaque jardinier d'observer ses cultures et d'en déduire d'éventuelles carences.  

Les éléments contenus dans les engrais ont chacun un effet précis, il importe donc d'ajuster ses apports aux besoins réels du sol. En effet, si un manque provoque des dégâts, un excès peut également avoir des conséquences catastrophiques : une surdose d'azote provoque des coulures de fruits, un extrême sensibilité aux pucerons, etc.  

A quoi servent les engrais et amendements ?


L'azote favorise les parties vertes et aériennes des plantes. Des tiges courtes et des feuilles pâles sont le signe d'un sol carencé en azote.
Le phospore est l'élément indispensable à une bonne fructification. Des plantes qui ne portent que peu de fruits ou ne produisent que peu de graines sont le signe d'un sol carencé en phosphore.
Le potassium est un élément fondamental, dont le rôle est de favoriser les organes de réserve des plantes, qui sont souvent le but recherché par le jardinier. Des tubercules charnus, des fruits aux belles colorations reflètent un sol équilibré en potassium.  

Les autres éléments

 
Le calcium favorise la formation des fruits et augmente la résistance des parois cellulaires des plantes.  
Le magnésium, constituant de la chlorophylle, favorise également la production de fruits et de légumes et évite la chlorose.  
Le soufre, constituant de nombreux acides aminés soufrés, est important pour le bon développement des nombreuses Brassicacées cultivées dans les potagers (choux, navets, radis, roquette, etc.) 
Les oligo-éléments - fer, zinc, cuivre, bore, manganèse, aluminium etc. - sont en général présents à faible dose dans les engrais bio vendus dans le commerce.   

Découvrez nos :
Engrais organiques
Stimulateurs de cultures 
T_FEDESAMARTH