Revendeurs
En 3 clics

Origine, action et épandage des engrais et amendements

Nous n'aborderons ici que les apports organiques, d'origine systématiquement végétale, animale ou minérale, surtout pas chimiques. Malheureusement, l'origine animale ou végétale n'est pas une garantie absolue de qualité. Les déchets issus de l'industrie avicole ou porcine, accumulant antibiotiques et autres hormones, sont à éviter d'urgence. Que faire alors de ces détrituts pollués ? Ne vous inquiétez pas, l'industrie céréalière française et ses puissants représentants ont la solution : ils épandent ces déchets toxiques dans leurs champs où, mêlés aux boues des stations d'épuration, on ne les distingue plus de ce cloaque très rapidement. Mais revenons à nos engrais et amendements propres, eux.  

Engrais et amendements d'origine animale

 

Laines et plumes :

engrais à dominante azotée. Epandage : octrobre à mars

Sang desséché :

engrais de fond à dominante azotée. Epandage : février à mai.

Poudre de corne :

engrais de fond à dominante azotée. Riche en soufre. Epandage : octobre à mars

Guano :

engrais à libération rapide à dominante azotée. Riche en phosphore. Epandage : février à mai.

Poudre d'os :

engrais de fond à dominante en phosphate, riche en chaux. On l'emploie donc de préférence sur sol acide ou neutre. Epandage : octobre à mars.

Fumier de cheval :

c'est souvent un excellent fumier, assez pailleux en général et plus riche que le fumier bovin. En fonction de la paille qu'il convient, on obtient en moyenne N : 0,4 à 0,7% ; P : 0,3 à 0,4% et K : 0,4 à 0,5%. Epandage : octobre à mars.

Fumier de mouton :

c'est un fumier souvent sec et plus riche en potassium que les autres fumiers d'élevage. N : 0,8; P : 0,3% et K : 0,5%. Epandage : octobre à mars.

Fumier de porc :

il est riche en azote. Attention cependant à être sur de son origine. Epandage : octobre à mars.

Fumier de vache :

c'est un des mieux équilibrés et il est facilement compostable s'il est suffisamment pailleux. Epandage : octobre à mars.

Fumier de volaille :

c'est le plus riche en azote. Il est à ce titre plus à considérer comme un engrais que comme un amendement. Epandage : octobre à mars.  

Engrais et amendements d'origine végétale

 

Algues marines brunes :

"dessalinisés" par une exposition de quelques mois à la pluie, ces varechs et goémons sont très riches (deux à trois fois plus que le fumier). Ces algues brunes peuvent être épandues, puis enfouies telles quelles au jardin ou, une fois solubilisées, être employées en pulvérisation. Leur extrême richesse en oligo-éléments en font des fertilisants et des stimulateurs de croissance de premier ordre, à utiliser plus en complément qu'en base de l'alimentation des plantes au jardin. Epandage : avril à mi août en solution, octobre à mars en "vrac".  

Cendre de bois :

riches en tous éléments minéraux hormis le soufre et l'azote, la cendre est un amendement de fond. Attention à bien l'enfouir en cas de sol argileux pour ne pas nuire à sa structure. Epandage : octobre à mars.
Compost de déchets urbains : de plus en plus fréquent, il se trouve maintenant aisément sur des plates-formes spécialisées dans sa fabrication et sa commercialisation. Il va sans dire que ces composts fabriqués à partir de déchets de taille et de tonte " de ville" exposées aux gaz d'échappement et aux pollutions urbaines ne sont pas de la plus parfaite propreté. Cependant, ces structures étant bien mécanisées et parvenant à faire atteindre des températures élevées aux déchets verts, le résultat est de bonne qualité et peut être homologué en agriculture biologique.  

Compost de déchets urbains :


De plus en plus fréquent, il se trouve maintenant aisément sur des plates-formes spécialisées dans sa fabrication et sa commercialisation. Il va sans dire que ces composts fabriqués à partir de déchets de taille et de tonte "de ville" exposées aux gaz d'échappement et aux pollutions urbaines ne sont pas de la plus parfaite propreté. Cependant, ces structures étant bien mécanisées et parvenant à faire atteindre des températures élevées aux déchets verts, le résultat est de bonne qualité et peut être homologué en agriculture biologique. D'autre part, pour une fois que nous considérons et retraitons réellement nos déchets, il est intéressant d'encourager ces initiatives.
Epandage : octrobre à mars.  

Compost maison :


C'est un amendement idéal à faire soi-même. On ne peut bien sûr pas mettre n'importe quoi au compost, cependant les possibilités sont nombreuses et quel meilleur recyclage que celui-ci ? Pas de transport, pas d'utilisation d'énergie et un cycle idéal... Ainsi, tous les matériaux d'origine organique sont compostables. Seuls sont à proscrire les branches ou les trognons entiers non broyés, les plantes malades et les cartons ou les papiers imprimés avec des couleurs vives à cause de l'utilisation d'encres d'imprimerie polluantes. Bien sûr, les plastiques et les métaux n'ont rien à faire sur le tas de compost !
Déchêts de tonte, feuilles mortes, épluchures de légumes sont les bienvenus, en quantité et en couche raisonnables. Il ne s'agit évidemment pas de mettre tous les résidus de tonte du quartier une fois sur un malheureux petit tas qui sera incapable de digérer un tel apport.
Epandage : octobre à mars  

Engrais verts

Fumiers de champignonnière :


Ils étaient autrefois d'excellents amendements pour les jardins, mais ils sont maintenant tellement inondés de substances diverses, qu'hormis s'ils proviennent de champignonnières bio, ils sont à proscrire absolument.
Epandage : octobre à mars 

Marcs de fruits :


Ces résidus du pressage de pomme ou de raisin sont riches en potassium. Attention, ils sont extrêmement attractifs pour les rongeurs.
Epandage : octrobre à mars  

Paille, écorce, sciure :


Riches en carbone mais pauvre en éléments nutritifs, il est préférable de composter ces matériaux avant de les enfouir. Leur rôle est surtout améliorant pour la structure et la vie des sols.
Epandage : octobre à mars  

Purins de plante :


Ni engrais, ni amendements, ni produits de traitement, ce sont plutôt des stimulateurs de croissance.
Epandage : avril à mi-août 

Terre de bruyère :


C'est un amendement acide que l'on réserve à des cultures spécifiques. Ses propriétés étant éloignées des besoins des légumes en général, elle est rarement employée au potager.
Epandage : enfouissement lors de plantations spécifiques 

Tourbe :


Blonde ou brune, la tourbe est employée pour alléger la structure du sol. Afin de limiter son extractation (la tourbe n'est pas une ressource inépuisable), il est préférable d'employer des composts maison ou du commerce.
Epandage : enfouissement lors des plantations spécifiques.  

Tourteaux de ricin :


C'est un engrais à diffusion lente et à dominante azotée. Les tourteaux de ricin sont également riches en potassium, en phosphore et en oligo-éléments. On les emploie en sols carencés ou pour leurs vertus répulsives contre les taupes, les campagnols et les rongeurs.
Epandage : octobre à mars   

Vinasse de betterave :


Issue de l'industrie sucrière, c'est un engrais de fond. Elle est riche en potassium.
Epandage : octobre à mars  

Engrais et amendements d'origine minérale


Dolomie : calcaire broyé riche en magnésium, elle est à réserver aux sols ayant cette carence.
Epandage : octobre à décembre  

Lithotamne :


Squelette d'une algue calcaire pêchée au large des côtes bretonnes pour être séchée, puis broyée, le lithotamne fut à la base de la méthode d'agrobiologie prônée par Henri Lemaire. Riche en carbone de chaux, en magnésium et en oligo-éléments, le lithotamne est un auxiliaire précieux. Mais M. Lemaire prévenait déjà les utilisateurs, il y a quelques années : cette algue est une ressource naturelle, elle est donc épuisable. Il ne fut probablement pas suffisamment écouté ...
Son exploitation étant de plus en plus réglementée, on trouve maintenant dans le commerce une formule proche : le maêrl. Est-il nécessaire de préciser que ce dernier doit également être employé avec parcimonie?
Epandage : avril à mi-août  

Marne, craie, calcaire broyé :


Ces amendements riches en calcaire sont à exclure pour tous les sols alcalins. Epandus à l'automne et enfouis au printemps, ils ont un fort effet améliorant sur la structure des sols lourds et argileux. Attention aux épandages de chaux dont l'action est trop rapide.
Epandage : octobre à décembre 

Patentkali :


C'est un engrais naturel riche en potassium, mais également en magnésium et en soufre.
Epandage : avril à mi-août  

Phosphates naturels :


Ces engrais à dominante de phosphore sont riches en minéraux et en oligo-éléments. Ils ont également un effet améliorant sur la structure des sols argileux.
Epandage : février à mai, puis septembre à novembre 

Les poudres de roche naturelles :


Les poudres de roches issues de granit ou de porphyre, riches en silice, sont à réserver aux sols neutres ou calcaires, tandis que celles qui sont issues de basalte sont destinées aux sols acides.
Epandage : avril à mi-août   

Découvrez nos :
Engrais organiques
Stimulateurs de cultures   
T_FEDESAMARTH