Revendeurs
En 3 clics
CHENOPODE BON HENRI AB
Logo Bio

CHENOPODE BON HENRI AB

 
3.95
Disponibilité : En stock
Caractéristiques Valeurs
Conditionnement Le sachet de 100 graines
Variete Bon Henri
Reference 1864A
Conditionnement Le sachet de 250 graines
PMG 0,45
Label Agriculture biologique
Nom Latin Chenopodium bonus-henricus
Type Semences reproductibles
Un nom si particulier nécessite une explication ! Et c´est le Le traité Rustica des variétés potagères de la Ferme de Sainte Marthe, rédigé par X. Mathias, aux éditions Rustica qui éclaire le sujet : Etonnante étymologie pour cette vivace, authentique plante de cueillette médiévale, devant son nom à l´ancien allemand gut Heinrich, Heinrich désignant les plantes croissant spontanément aux abords des maisons. Ainsi, cet épinard sauvage réputé pour ses vertus vermifuges fut qualifié de Bon Henri, en opposition à une autre adventice spontanée dans bien des potagers et que nombreux jardiniers connaissent bien, la mercuriale, alors appelée mauvais Henri.

Les feuilles du chénopode bon Henri se consomment exactement comme celles de l´épinard, les hampes florales comme des asperges.  

Réussir le semis de chénopode Bon Henri


Semis : Cette plante au caractère encore peu domestiqué préfera un semis en place à l'automne, fin aout/septembre à 20°C/25°C. Il est important de bien espacer les rangs de 40 à 50 cm. Les premières plantules apparaitront dès l'automne puis une second vague après l'hiver, protégez bien vos semis durant toute cette période des limaces! Il est également possible de semer en godet de mars à avril pour pouvoir repiquer au stade 2 à 4 feuilles et enfin de planter au mois de mai. 

Implantation au potager


Le chénopode Bon Henri appréciera une exposition ensoleillée ou mi-ombre en été ainsi qu'un sol frais, profond et riche. Laissez 40 cm minimum entre chaque plant.
Vous pouvez planter les plants de la fin mars à mi-octobre.  

Culture du chénopode bon henri


Le chénopode Bon Henri disparaitra à la fin de l'automne pour réapparaître au printemps. Coupez les hampes florales afin de ne pas bloquer l'émission de nouvelles feuilles.
Arrosez aux pieds. Si vous laissez quelques fleurs vous aurez de grandes chances de voir le chénopode se ressemer tout seul.  

Récolte du chénopode


6 mois plus tard après implantation au potager.
On récolte les feuilles au fur et à mesure des besoins de préférence le matin, au printemps et en automne (durant l´été, les feuilles deviennent trop dures) pour une consommation rapide. Les feuilles se consomment comme des épinards.
Les hampes florales se consommeront comme des asperges.  
Période de semis/plantation
  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D
13 Avis
Note globale  3.5 / 5
Moyenne des avis
8 Avis
0 Avis
0 Avis
0 Avis
5 Avis
Trier par
  • Date
  • Popularité
  • Note
excellent !
par gérard|19/11/2015
« C'est une tétragonne. Cette plante est commune dans les hautes alpes : Champsaur, Valgaudemar, le Valbonnais et le trièves où on la nomme "oreille d'âne", les feuilles à maturité y ressemblent. Elle est très appréciée pour la préparation des tourtons, gratins et gâteaux de crêpes. »
Avez-vous trouvé cet avis utile ?
(11)
(0)
semé depuis un mois 1/2 n'a pas levé
par agnes|29/06/2015
« pourqoi? »
Avez-vous trouvé cet avis utile ?
(10)
(2)
rien
par michel|31/12/2015
« Aucune graine n'a germée ! Et pourtant dans un excellent terrain. »
Avez-vous trouvé cet avis utile ?
(7)
(1)
detail-product-01
T_FEDESAMARTH