Revendeurs
En 3 clics

Réussir la culture de l´Oca du Pérou

Ce tubercule originaire du Pérou comme la pomme de terre n'arrive en France que dans la seconde moitié du XIXème siècle. Des tentatives de culture sont alors réalisées afin d'estimer si ce petit oxalis très apprécié en Amérique du Sud pourrait avoir un intérêt équivalent à celui de la pomme de terre. Malheureusement et peut être un peu injustement, il ne séduit pas les testeurs et hormis chez quelques rares passionnés, il ne sera jamais réellement cultivé jusqu'à aujourd'hui, où il connaîtra enfin un véritable regain d'intérêt. 

Plantation de l'Oca du Pérou


A réception de vos Ocas ouvrez le sachet rapidement et mettez les en godets dans du terreau dans une pièce avec lumière mais peu chauffée, hors gel.



Les Ocas demadent une exposition ensoleilléee, une terre profonde et relativement enrichie. On les démarre soit en godets au chaud en avril pour une plantation quand les gelées ne sont plus à craindre, soit en les plantant directement en terre début mai.  

Buttez régulièrement les Ocas et le plus haut possible afin d'augmenter la production. Cette tubérisation doit avoir lieu en jours courts, quand les risques de gelée apparaissent. Protégez-les début octobre avec un voile d'hivernage afin de reculter le plus tard possible l'arrachage. Relativement sobres, les ocas ne demandent pas d'arrosage particulier, hormis en cas d'année très sèche.  

Date de semis : Avril/mai
Distance sur le rang : 35 cm
Distance entre les rangs : 70 cm
Geste d'entretien : Buttez régulièrement puis protégez des premières gelées.
Nombre de jours moyen avant récolte : 210 

Maladies et ravageurs de l'Oca du Pérou


Hormis les rongeurs comme tous les légumes-racines du potager, ils ne semblent pas avoir de ravageur ni de maladie spécifique.  

Récolter et conserver l'Oca du Pérou


Les feuilles des Ocas peuvent être cueillies au fur et à mesure des besoins en cours de végétation. Leurs tubercules sont arrachés lorsque le feuillage a gelé et disparu. Après les avoir laissés sécher une semaine de préférence au soleil afin de lui enlever son acidité, conservez-les comme des pommes de terre.  

Cuisiner l'Oca du Pérou


Les tubercules se consomment comme des pommes de terre, cuits à la vapeur ou sautés sans nécéssiter d'épluchage. Leurs feuilles acidulées, bien que riches en acide oxalique, sont rafraîchissantes et peuvent orner des bouchées apéritives, se mêler au mesclun etc.
Informations issues du Traité Rustica des Variétés Potagères - Editions Rustica. 

Découvrez nos variétés d'http://www.fermedesaintemarthe.com/A-1607-oca-du-perou-ab.aspx  
T_FEDESAMARTH