Revendeurs
En 3 clics

Réussir la culture des topinambours et des hélianthis

Les topinambours et les héliantis appartiennent à la même espèce que les tournesols (Helianthus annuus) et sont nommés respectivement Helianthus tuberosus et Helianthus strumosus. Physiquement très proches ces deux légumes vivaces sont caractérisés par un système racinaire extrêmement puissant, capable de former d'importants organes de réserve et de donner très rapidement à partir d'un minuscule éclat de nouveaux sujets remarquablement vigoureux.  

Histoire


C'est au Canada que l'explorateur Champlain les découvre et est enchanté par leur saveur très fine d'artichaut et leur incroyable capacité à proliférer.  

Qualités nutrionnelles


Ces deux légumes facilitent l'expulsion de gaz intestinaux. C'est là leur principale et limitative caractéristique due à l'inuline. Leur très faible teneur en sucre en fait un aliment à recommander, avec modération toutefois, aux diabétiques. 

Comment planter les topinambours et héliantis ?


Ils préfereront une terre assez profonde, moyennement nourrie et une exposition bien ensoleillée. On les multiplie aisément en plantant leurs tubercules à 10 cm de profondeur dès mars-avril, en ayant bien soin de leur ménager un espace important : 70 cm en tous sens.  

Sarcler rigoureusement au démarrage, puis butter une ou deux fois en cours de culture.
Procédez en même temps que pour les pommes de terre. Après les avoir buttés, paillez-les copieusement. Il est par la suite inutile d'arroser.  

Date de plantation : mars/avril
Distance sur le rang : 70 cm
Distance entre les rangs : 70 cm
Geste d'entretien : buttez quand les plants atteignent 20 cm
Nombre de jours moyen avant récolte : 200 

Maladie et ravageurs du topinambour et de l'hélianti


Si le feuillage peut être affecté par l'oidium en fin de saison, cela n'aura pas d'incidence quelconque sur la récolte. Méfiez-vous néanmoins des rongeurs. Les lapins peuvent raser les plantes et les épuiser au fur et à mesure de leur apparition au printemps, puis les mulots et consorts en hiver en raffolent et peuvent dévorer l'intégralité de la culture.  

Récolte et conservation du topinambour et de l'hélianti


Ces tubercules doivent être préparés le plus rapidement possible après la récolte. Ces plantes vivaces parfaitement rustiques supportent les gelées les plus fortes et peuvent donc passer sans crainte tout l'hiver en terre. L'arrachage commence après les premières gelées, quand le feuillage a noirci sous l'effet des températures négatives. 

Comment cuisiner le topinambour et l'hélianti ?


Cuits à la vapeur puis épluchés, topinambours et héliantis sont délicieux en salade, gratins, ou revenus au beurre à condition encore une fois de se méfier de leur forte concentration en inuline et de n'en consommer que de petites quantités. Des feuilles de sauge, de sarriette ou du bicarbonate de soude apportés à la cuisson faciliteraient la digestion.
Informations issues du Traité Rustica des Variétés Potagères - Editions Rustica. 

Découvrez toutes nos variétés de  
http://www.fermedesaintemarthe.com/CT-3192-legumes-anciens.aspx  

Nos conseils de culture en vidéo


 
T_FEDESAMARTH