Revendeurs
En 3 clics

Comment bien replanter ses tomates ?

Les conseils de Julien pour replanter vos plants de tomate


 


Après avoir semé puis repiqué mes plants de tomates en godets, d'avoir attendu que la terre se réchauffe et que les plus grosses gelées soit passées, je peux commencer la plantation des tomates.
Après plusieurs essais, je plante désormais mes tomates sous un tunnel afin d'éviter les maladies liées à l'humidité de type mildiou.  

Je commence toujours une plantation avec un bon nettoyage du sol pour éliminer les restes de cultures précédentes et toutes traces de « mauvaises herbes ».
Je plante les tomates tout les 60 cm. Plus elles auront de l'espace, plus la plante pourra évoluer naturellement. Il y aura une meilleure circulation de l'air donc moins de risque de maladie également.  

Je réalise alors des fosses de plantation d'environ 20 cm de largeur sur 20 cm de profondeur que je remplis de compost « maison », d'une poignée de fumier déshydraté et d'une poignée d'ortie fraîche.
La tomate étant une plante gourmande, je n'hésite pas à faire une bon apport de matière organique à la plantation. L'ortie fraîche va apporter de l'azote. J'utilise une brouette de compost pour 12 pieds de tomates.  

Les fosses de plantation sont ensuite mélangées avec une fourche-bêche.
Les plants de tomates sont installés au fond de la fosse, enterrés de moitié. Cette astuce permet à la plante d'émettre de nouvelles racines à partir de la tige qui se retrouve sous terre. Le système racinaire de la plante va se retrouver renforcée et la plante va être plus forte.  

L'arrosage des tomates se fait ensuite au pied de la plante en apportant une grande quantité d'eau. Chaque pied reçoit l'équivalent d'un arrosoir de 10l. La terre va se retrouver gorgée d'eau en profondeur, la plante va pouvoir se développer à son aise. Après cet apport, je n'arrose plus la plante pendant 10 jours pour la forcer à aller chercher son eau en profondeur et (de) développer un grand système racinaire. La plante sera ensuite moins sujette au stress hydrique dus des oublis d'arrosage.  

C'est au moment de la plantation que l'on installe les tuteurs au pied de la plante, on pourrait le faire plus tard mais on risquerait d'abîmer les racines.    


Découvrir Julien Marlin
Le jardin de la Grille
T_FEDESAMARTH