Revendeurs
En 3 clics

Lutter contre le carpocapse

Le carpocapse Cydia pomonella est le principal ennemi du pommier. Ce papillon (lépidotère) de 16 à 18mm s'attaque également les poiriers, noyers, pêchers, cognassiers et abricotiers. 

Quel est le mode de vie du carpocapse ?


L'adulte est un papillon gris-brun discret, bien camouflé, aux ailes striées et ornées d'une tache brune-rousse caractéristique, volant au crépuscule.
Il apparait entre avril et juin selon les régions. Si les conditions climatiques sont favorables, la femelle peut pondre entre 50 à 100 œufs sur les feuilles ou les fruits, le lendemain de l'accouplement.
Une quinzaine de jours après naissent les larves (chenilles), qui pénètrent à l'intérieur du fruit. La larve, mesurant 1,5 mm de long, est d'abord de couleur blanche puis devient rosâtre avec une tête sombre. Pendant 1 à 2 jours, elles se baladent sur l'arbre à la recherche de fruits (stade baladeur). Elles creusent une galerie en spirale en direction du cœur du fruit et dévore tout, même les pépins !. Les dégâts sont souvent importants et les fruits, véreux, tombent prématurément. La larve passe par 5 stades successifs pour atteindre une longueur d'environ 20 millimètres.
A la fin de l'été, la larve sort du fruit et se réfugie dans l'écorce ou dans le sol ou encore dans le lieu de stockage des pommes pour passer l'hiver sous forme larvaire après avoir tissé un cocon blanchâtre(stade hivernant). Certaines entrent en diapause jusqu'au printemps suivant, les autres se transforment ensuite en chrysalides puis en papillons.
Le cycle de développement dure 3 à 4 semaines. Une deuxième génération pond vers la mi-juillet et provoque des dégâts encore plus importants ! Dans le sud de la France, il existe même une 3ème génération ! 

Comment lutter contre le carpocapse?


A l'automne :
Favorisez les ennemis des carpocapses, en installant des nichoirs à mésanges à proximité des fruitiers. 

Au printemps
En mai, ensachez chaque fruit dans un sachet léger type papier kraft appelés aussi manchons ou housse à fruits et attachez avec un élastique ou un morceau de ficelle. Enlever les sachets environ un mois avant la récolte pour que les fruits se colorent.
Pulvérisez une macération d'absinthe ou de rhubarbe tous les 10 jours, avant l'émergence des papillons. 

D'avril à juin placez un piège à phéromone sur chaque arbre fruitier ou sur un arbre au centre d'une zone infestée. Les phéromones sont des substances volatiles sécrétées par les carpocapses femelles pour attirer les papillons mâles. L'objectif de piéger les mâles pour limiter les accouplements et la ponte des œufs.
A partir de juin, disposez une bande piège en carton ondulé sur le tronc des arbres pour inciter les larves à y former un coton. Vérifiez leur présence tous les 15 jours. Vous l'enlèverez et le brûlerez pour éliminer les futurs carpocapses. Renouvelez l'opération en septembre pour éliminer la deuxième génération de larve. Ne retirez la bande piège qu'après les récoltes de fin octobre. 

En été
Ramassez les fruits véreux tombés ou restés dans l'arbre et détruisez-les avant que le ver ne sorte du fruit. Vous interromprez ainsi le cycle son développement. 

En automne
Luttez contre le carpocapse avec des nématodes de septembre à novembre pour éliminer les larves hivernantes. Les nématodes sont de petits vers microscopiques. Ils entrainent la mort des larves en pénétrant à l'intérieur et en se multipliant. Ils se diluent dans l'eau et s'appliquent par pulvérisation sur le tronc et le sol situé sous l'ombrage de l'arbre à protéger.  

T_FEDESAMARTH