Revendeurs
En 3 clics

Réussir la culture du chénopode bon henri

Le chénopode Bon-Henri est une plante de cueillette médiévale rentrée et désormais cultivée dans les potagers. Son nom vient de l'ancien allemand « gut heinrich », « heinrich » désignant les plantes croissant spontanément aux abords des maisons. Ainsi, cet épinard sauvage vivace réputé pour ses vertus vermifuges fut qualifié de « bon Henri », en opposition à une autre adventice spontanée dans bien des potagers et que de nombreux jardiniers connaissent bien, la mercuriale, alors appelée « mauvais Henri ». 

Réussir le semis du chénopode Bon-Henri


Exposition


Le chénopode Bon-Henri s'adapte aux situations ensoleillées comme ombragées. 

Sol


Réservez à cette robuste et vigou¬reuse plante vivace un emplacement soigneusement débarrassé de toutes racines d'adventices, dans un sol profond, frais, meuble pour qu'elle puisse développer ses imposantes racines. 

Semis


Semez en godets ou en place en poquets de 5 graines en septembre-octobre ou en mars-avril, lorsque les températures sont proches de 20 °C. Placez les graines à 1 cm de profondeur et espacez les plants de 40cm en tous sens. À la levée, seul le plus beau plant sera conservé. 

Les bons mariages


Les chénopodes sont encore peu cultivés dans les jardins. Ses interactions avec les plantes voisines potagères ne sont pas encore connues. 

L'entretien


Robuste, le chéno¬pode Bon-Henri demande peu de soins. Coupez ses hampes florales afin de favoriser la production de feuilles. Si vous souhaitez en laisser quelques-unes se développer, surveillez l'apparition des nouveaux petits chénopodes, ils peuvent devenir envahissants. 

La récolte du chénopode Bon-Henri


Six mois après son semis, cueillez-le feuille à feuille, de préfé¬rence le matin et consommez-les rapidement. Récoltez-le de préférence au printemps et en automne : ses feuilles durcissent et sont nettement moins savoureuses pendant l'été. Les hampes florales sont également comestibles et peuvent être cuisinées comme des asperges. L'hiver le feuillage disparaitre et réapparaitre à la saison suivante. 

Maladies et parasites


Quelques limaces au printemps peuvent vouloir s'en prendre aux jeunes plantules. Epandez un bandeau de cendres de bois ou semez un mélange anti-limaces. Vous pouvez aussi installer une muraille anti-limaces ou utiliser des auxiliaires contre les limaces. 
T_FEDESAMARTH