Revendeurs
En 3 clics

Réussir la culture du chénopode géant

En 1908, le botaniste d'exception Désiré Bois présente cette Chénopodiacée à la Société nationale d'horticulture et fait déguster ses feuilles cuites exactement comme des épinards. Le résultat ne se fait pas attendre et voici ce qu'il rapporte en 1909 dans la Revue horticole : « Les membres du comité de culture potagère trouvèrent [les feuilles] excellentes et pour le moins égales à celles de l'épinard. » Malgré ces conclusions, cette magnifique plante annuelle très facile à cultiver n'a pas connu depuis le succès escompté et pourtant largement mérité. 

Réussir le semis du chénopode géant


Exposition


Les chénopodes géants préfèrent les situations bien ensoleillées. Ils sont cependant parfaitement capables de croître en mi- ombre. Ce sont des végétaux plutôt rustiques qui résisteront à de basses températures. 

Sol


Ils sont peu exigeants. Que le sol soit argileux, limoneux ou plutôt sableux, cette jolie plante pouvant atteindre 2m de haut s'adaptera très bien. L'acidité du sol ne semble pas non plus lui importer. Offrez-lui de préférence une terre riche, légère, fraiche et un peu humide. 

Semis


Semez-le à 1 cm de profondeur en pleine terre d'avril à juillet, en poquets de 3 graines à éclaircir distants de 50 cm en tous sens au moins. Le chénopode géant a une incroyable faculté à se ressemer, donnant l'année suivante un tapis rose qu'il suffira d'éclaircir.
Vous pouvez aussi le semer en terrine dès le mois de mars. Lorsqu'ils auront quelques feuilles, repiquez-les et installez-les au printemps. 

Les bons mariages


Les chénopodes sont encore peu cultivés dans les jardins. Ses interactions avec les plantes voisines ne sont pas encore connues sur le voisinage d'autres plantes potagères. 

L'entretien


Lorsque les jeunes plants atteignent environ 30 cm de hauteur, vous pouvez les pincer afin de favoriser leur ramification. Des arrosages réguliers augmen¬teront bien sûr la quantité et le calibre des feuilles, mais le chéno¬pode géant est remarquablement sobre et peut, à la différence des épinards, offrir, même en plein été et avec très peu d'arrosage, une récolte abondante. Couper ses hampes florales limitera sa dissémi¬nation et prolongera la récolte. 

La récolte de


Il faudra patienter 40 jours après le semis pour commencer à cueillir les jeunes feuilles, et 40 jours de plus pour les feuilles plus âgées. Les jeunes feuilles pourront se déguster crue tandis que les feuilles âgées se cuisineront comme des épinards !
On récolte ses feuilles une à une, au fur et à mesure des besoins, le matin de préférence afin d'évi¬ter le soleil ne les déshydrate. Le délai de conservation est court, qu'elles soient crues ou cuites, les feuilles doivent être cuisinées le plus rapidement possible après la récolte. 

Maladies et parasites


Hormis quelques limaces qui peu¬vent en début de saison se délecter des jeunes semis, il ne semble avoir ni maladie ni ravageur spécifiques. Epandez un bandeau de cendres de bois ou semez un mélange anti-limaces. Vous pouvez aussi installer une muraille anti-limaces ou utiliser des auxiliaires contre les limaces. 
T_FEDESAMARTH