Revendeurs
En 3 clics

Réussir la culture de la chicorée

Originaires d'Europe et d'Asie, les chicorées, sont cultivées et améliorées depuis des siècles. Ces salades rustiques se sont divisées en deux groupes. Les chicorées sauvages sont vivaces appartenant à l'espèce intybus, et les scaroles et frisées, qui sont des annuelles ou bisannuelles appartenant à l'espèce endivia. A partir des chicorées sauvages, des variétés destinées à être arrachées puis mises à forcer à l'obscurité ont été développées.  

Réussir le semis de la chicorée


Exposition


Installez les chicorées en situation claire et ensoleillée. 

Sol


Les chicorées, particuliè¬rement celles de l'espèce intybus, ont besoin d'une terre profondément travaillée pour développer leur impressionnante racine pivot. Un sol bien drainé et riche leur conviendra tout à fait. 

Semis


Pour limiter les risques de montée en graine prématurée, semez de préférence en place en lignes, poquets ou en pépinières, mottes ou alvéoles, à 1 cm de profondeur. Espacez-les de 30 à 40 centimètres en tous sens. À la différence des laitues, elles ger¬ment mieux quand les températures sont élevées et dépas¬sent 20 °C dans la journée. En fonc¬tion des espèces et des variétés, les semis ont donc généralement lieu de mai à fin août. Il faudra attendre entre 2 et 7 jours pour voir apparaitre leurs cotylédons et jusqu'à 12 jours pour les chicorées sauvages. Les chicorées levées en deux-trois jours auront moins de chance de monter en graine.  

Les bons mariages


Les chicorées et les scaroles aiment la compagnie de l'endive. Vous pouvez semer en alternant les ranger. Elles détesteront la proximité avec les choux et les choux raves.  

L'entretien


Soyez vigilant avec le développement des adventices. Sarclages, binages et paillages seront nécessaires. En période sèche, arroser régulièrement pour obtenir des salades bien tendres. Le paillage maintiendra l'humidité du sol. 

Fertilisation


Moyennement gourmandes, elles ont cependant besoin d'un peu de compost maison bien décomposé. 

La récolte des chicorées


Les chicorées pourront être récoltées à partir de la fin de l'été. Récoltez au fur et à mesure de vos besoins, le matin de préférence. Plus « dures » que les laitues, les chicorées ont néanmoins un temps de conservation au frais un peu plus long.
Certaines variétés de chicorées frisées comme 'En cornet d'Anjou' et 'Ronde verte à cœur plein' sont résistantes aux premiers gels. Protégez-les bien avec une couche de paille, fougères ou autre paillage. Les chicorée sauvages sont plus rustiques mais demandent aussi une petite protection pendant l'hiver
Pour diminuer l'amertume naturelle des feuilles de chicorées frisées et de scarole, blanchissez-les. Une à deux semaines avant la récolte, liez les feuilles par le som¬met de manière à les regrouper. Utilisez un élastique ou un brin de raphia, par exemple. D'autres solu¬tions sont également possibles : les couvrir d'un mini-tunnel opaque, les enfermer sous un pot retourné ou sous des cloches prévues à cet effet.
Attention cependant, en cas de gelée même légère, une chicorée en cours de blanchiment pourrit intégralement (sauf sous tunnel opaque). Avant de commencer à blanchir, assurez-vous qu'aucune limace ne s'est installée dans le cœur sinon elle se fera un grand plaisir de dévorer chacune des feuilles de votre chicorée ou de votre scarole.  

Maladies et parasites


Surveillez-bien les limaces tout au long de la culture. Epandez un bandeau de cendres de bois ou semez un mélange anti-limaces. Vous pouvez aussi installer une muraille anti-limaces ou utiliser des auxiliaires contre les limaces.
Les feuilles peuvent être attaquées par la pourriture grise. On reconnaitra les symptômes par des feuilles ramollies, brunâtres un cœur devenant noir. Le champignon (Botrytis) vecteur de cette maladie se développe en milieu humide et entre 15 et 20 degrés, évitez les semis trop denses et les arrosages en fin de journée. Supprimez les organes touchés et abstenez-vous de les mettre dans le compost car le champignon peut se conserver plusieurs années dans le sol.
Les noctuelles terricoles grignotent les premières feuilles et le collet des salades. Elles agissent souvent la nuit. Dès l'apparition des premiers dégâts, recherchez les larves et supprimez-les. Elles se cachent sous un abri comme des planches de bois....  
T_FEDESAMARTH