Revendeurs
En 3 clics

Réussir la culture du physalis ou coqueret du Pérou

Introduit en France à la fin du xixe siècle, cette superbe annuelle observée fait depuis des millénaires partie intégrante des nombreuses plantes alimentaires cultivées au Pérou pour leurs baies. Sous nos climats, cette espèce annuelle appelée aussi physalis ou « amour en cage » est charnue et délicieuse. Le fruit ressemble à une petite prune jaune orangé protégée par un calice membraneux ressemblant à une lanterne. Ils sont acidulés, légèrement sucrés et parfumés. On les consomme crus, en compote ou en confiture. 

Réussir le semis de coqueret du Pérou


Exposition


Assez proches des tomates, les coquerets du Pérou apprécient le soleil.  

Sol


Elles auront besoin d'une terre bien enrichie et profonde. 

Semis


Semez les graines au chaud en mars-avril en terrine ou dans une mini serre à 0,5 cm de profondeur et espacées de 3 cm.  

Réussir la plantation du coqueret du Pérou


Repiquez en avril sous châssis en distançant les plants de 10 cm en tous sens ou dans des godets. Enfin installez les définitivement en place en pleine terre vers la mi-mai espacées d'1,50 m. Protégez les avec des cloches ou un tunnel au début. 

L'entretien


Binez régulièrement au démarrage. Apporter un paillage épais lorsque la terre est chaude. D'avril à octobre, apporter de l'eau en plus grande quantité. 

La récolte des physalis


Récoltez les fruits lorsque le calice ou enveloppe membraneuse et le fruit deviennent jaune. On peut les stocker ainsi pendant plus d'une semaine. Récoltez de septembre à octobre, avant les gelées. 

Maladies et parasites


Les pucerons peuvent envahir les coquerets du Pérou. Semez un mélange de fleur anti-puceron ou utilisez une solution de savon noir ou un spray muraille contre les pucerons. 
T_FEDESAMARTH