Revendeurs
En 3 clics

Réussir la culture de la moutarde de Chine

En Europe, sont connus et cultivés depuis des siècles, voire depuis la préhistoire pour l'espèce à graines noires, deux types de moutardes : la moutarde blanche (Sinapis alba), plante sauvage poussant spontanément dans une grande partie de la France, et la moutarde noire (Brassica nigra). Ces deux types sont cultivés pour leurs feuilles et leurs graines essentiellement. Les Brassica juncea, ou moutardes de Chine, diffèrent encore des deux précédentes. Elles ont été sélectionnées pour la consommation de leurs feuilles dont la forme et la taille rappellent celles des choux chinois. 

Réussir le semis de la moutarde de Chine


Exposition


Les moutardes aiment les expositions ensoleillées. 

Sol


Ce sont des plantes d'intersaison qui demandant un sol frais, meuble, profond et relativement riche. 

Semis


Les graines de moutarde sont difficiles à faire germer, essayez de les tremper toute une nuit dans du vinaigre. Semez-les en mars-avril, puis de mi-juillet à mi-août, directement en place, à 1 cm de profondeur, en poquets de trois ou quatre graines à éclaircir, à au moins 35 cm en tous sens. 

Les bons mariages


La moutarde de chine éloignera les maladies affectant la pomme de terre.  

L'entretien


La moutarde a besoin de peu d'entretien, si ce n'est un arrosage régulier. Le moindre stress hydrique entraî¬nant une montée à graines préma¬turée, veillez à maintenir le sol frais en permanence : binages, sarclages, puis paillages sont souvent indispen¬sables pour maintenir constante l'humidité du sol. 

La récolte de la moutarde de Chine


Environ trois mois après le semis les feuilles peuvent être cueillies au fur et à mesure du développement de la plante, ou cette dernière peut être récoltée en une fois comme un chou. À l'image de nombreux légumes-feuilles, le temps de conservation est court : 2 à 3 jours au frais. 

Maladies et parasites


Comme pour toutes les Brassicacées, il est indispensable de les protéger des altises : de fréquents arrosages ou un filet anti-insectes sont de rigueur.
La moutarde craint aussi l'oïdium : en prévention, espacez suffisamment les plants pour favoriser une bonne circulation de l'air, supprimez les parties atteintes et évitez de les mettre au compost. De manière curative, luttez contre cette maladie en pulvérisant des algues de Bretagne ou un fongicide à base de soufre.
Elle est également sensible au mildiou. En prévention, agissez de la même manière que pour l'oïdium. Les produits à base de cuivre (bouillie bordelaise...) agissent de manière efficace mais veillez à ne l'utiliser qu'en petites quantités. Un traitement au cuivre fréquemment utilisé devient toxique pour les habitants et la vie du sol, si précieuse aux plantes.
Enfin, la hernie des Brassicacées est parfois observée sur les moutardes. Assurez-vous du bon drainage de votre sol et évitez d plantez les moutardes en sol humide. 
T_FEDESAMARTH