Revendeurs
En 3 clics

Réussir la culture de la sauge

Son nom latin : salvia signifie « Sauver ». Présente dans tous les jardins monacaux et « promue » par l'ordre des Bénédictins, elle s'est imposée progressivement dans toute l'Europe. Cette aromatique et médicinale vivace semi-arbustive forme un feuillage vert-argenté très parfumé. 

Elle est connue pour ses vertus tonifiantes sur le système nerveux, stimulante, digestive, diurétique, antiseptique, antispasmodique...Elle combat les états dépressifs, les troubles digestifs et est un remède efficace contre les maux de gorge.
Plante sacrée pour les amérindiens, les feuilles sont couramment utilisées dans des rituels de guérison. Aujourd'hui encore, de nombreuses personnes font sécher les feuilles qu'elles font ensuite fumer, comme de l'encens, dans leur maison afin d'éloigner les mauvais esprits, les mauvaises ondes. 

En cuisine, le parfum citronné, camphré et peu amer de la sauge fait qu'elle est souvent utilisée dans les marinades, charcuteries... 

Réussir le semis de la sauge


Exposition


Un emplacement ensoleillé conviendra bien à la sauge. 

Sol


Spontanée dans le Bassin médi¬terranéen ou en Afrique du Nord, la sauge aime les sols légers, fer¬tiles, chauds et plutôt secs, à dominante limoneuse ou sableuse. La sauge est une plante très rustique. 

Semis


Semez-la sous abris dès février-mars ou en place en avril-mai, en poquets de 3-4 graines tous les 40 cm en rangs distants de 80 cm. La germination de la sauge peut-être lente et demander près de 3 semaines. Éclaircissez ensuite pour ne conserver qu'un plant. Pour une multiplication plus rapide, la sauge se divise en mars-avril, se bouture de mi-avril à mi-juin et peut même se marcotter toute seule ou avec un peu d'aide. 

Les bons mariages


Installée à proximité des choux et des carottes, la sauge éloignera les chenilles de la piéride et les mouches des carottes. Elle aime la compagnie du romarin et des soucis. Elle repoussera les pucerons attaquant les rosiers. Elle n'appréciera pas l'absinthe, les oignons et la coriandre. 

La récolte de la sauge


Cueillez ses feuilles fraîches en toute saison. Elles seront plus parfumées entre le printemps et la fin de l'été. 

L'entretien


Rustique et vigoureuse, la sauge ne demande pour toute attention que d'être cueillie ou rabattue légèrement tous les ans au prin¬temps ou après la floraison en été afin de conserver un port buissonnant. 

Maladies et parasites


La sauge peut être affectée par l'oïdium. Pulvérisez un produit à base d'algues laminaires qui stimulent les défenses naturelles de la plante (algues marines de Bretagne), utilisez un produit à base de soufre (en poudre ou à pulvériser). Essayez également de pulvériser 2 fois par semaine du lait dilué.
Les cicadelles attaquent les feuilles de sauge et provoquent de petites ponctuations blanches ou jaunes. Un insecticide au pyrèthre végétal peut être utilisé en cas de forte attaque.
Le champignon Peronospora lamii responsable du mildiou affecte cette plante médicinale et touche essentiellement les parties aériennes. Des taches chlorotiques apparaissent à la face supérieure des feuilles. Les taches délimitées par les nervures principales prennent une couleur noire et finissent par se nécroser. La face inférieure de la feuille est couverte d'un duvet de couleur grise. Cette maladie se manifeste principalement à la fin du printemps à la mi-mai et disparaît en été. En prévention, espacez les plants suffisamment les plants pour favoriser la circulation de l'air et détruisez rapidement et au fur et à mesure les feuilles infectées. Evitez d'installer les sauges dans les endroits humides. Stimulez les défenses des plantes avec des purins d'orties, de prêles, de consoudes ou de fougère. Le cuivre contenu dans les produits tels que la bouille bordelaise est aussi très efficace.   
T_FEDESAMARTH