Revendeurs
En 3 clics

Le semis en mottes

Ecologique, économique...le semis en mottes réalisé à l'aide d'un presse motte est une technique de de plus en plus utilisée par les jardiniers amateurs.  

Quelles sont les spécificités du semis en motte ?


Supprimer les godets: A partir de terreau, des mottes solides sont formées. Résistantes et capables de retenir l'eau, elles permettent de supprimer l'utilisation de godets plastiques. Un très bon geste pour l'environnement ! Elles feront un très bon substrat pour les semis comme pour les boutures.
Une utilisation raisonnée du terreau : plusieurs tailles de presse motte existent et permettent d'adapter la quantité de terreau utilisée à la plante. Entre les laitues et les tomates, l'espace nécessaire au développement des racines ne sera pas le même ! 

Moins de stress : Les plantules issues de cette technique sont déplacées avec les mottes entières. Résultats : le nombre de manipulation est diminué, les racines sont préservées et la plante s'installe plus facilement. Les plantes qui nécessitent un repiquage intermédiaire pourront être semées dans des mottes de petites tailles puis repiquées dans des mottes plus grandes.  

Attention au dessèchement. Les mottes formées sont plus sujettes au dessèchement. Il faudra veiller à conserver les mottes humides pour maintenir les graines dans des conditions favorables à la germination.
Quelle taille de presse motte pour quelles plantes ? 

Les presses mottes de 17 mm et 38 mm conviendront pour les petites semences (laitues, annuelles...). Il permettra le démarrage précoce des cultures sur une surface réduite, idéal pour les légumes à repiquer plusieurs fois (céleri, chou...). Les mini-mottes pourront être repiquées après 2 à 4 semaines dans des mottes plus grandes (50mm) ou en godet.  

Pour les semences de légumes fruit comme les tomates, poivrons, aubergines, haricots, concombre, melon et autres cucurbitacées..., les presses mottes de 50 mm ou de tailles supérieures seront plus adaptés. 

Technique du semis en motte


Le choix du substrat est la première étape du semis et probablement l'une des plus importantes ! Le substrat pour semis doit avoir une bonne capacité de rétention en eau mais aussi de drainage afin de ne pas asphyxier les racines. Il doit être léger et fin pour favoriser la germination. Enfin, il doit être sain pour éviter la propagation de maladie.
Dans un contenant, humidifiez le substrat de manière homogène.
Remplissez le presse motte, pressez et extrayez délicatement les mottes formées.
Déposez 1 à 2 graines dans le trou créé dans chaque motte et recouvrez-le de terreau.
Veillez à maintenir les mottes suffisamment humides pendant toute la germination.  
T_FEDESAMARTH