Revendeurs
En 3 clics

Les associations de plantes : quand la nature s´entraide

Les associations de plantes : quand la nature s'entraide 

Un des grands principes du jardinage biologique est de réaliser un minimum de gestes avec un minimum d'intrants pour un maximum de résultats.  

Il est ainsi possible d'éviter engrais, insecticides et autres traitements tout en s'assurant un potager productif et haut en couleur ! 

Respecter l'environnement tout en s'assurant de savoureuses récoltes, voilà de quoi séduire n'importe quel jardinier.  

Mais quel est le secret de cette réussite me direz-vous ? 
Rien de bien sorcier !
Il suffit de connaître les effets que les plantes ont sur leur environnement proche, les bonnes et les mauvaises associations, et s'exercer à appliquer cela dans son potager. 

Car les légumes et les fruits réagissent très différemment suivant le « voisinage » qu'on leur impose.  

Voici quelques exemples de ces bonnes associations :  

Les carottes apprécient la proximité des tomates.
Les betteraves aiment la sarriette. 
Les fraisiers s'associent bien aux poireaux.
Le céleri s'accommode avec les épinards.
Le fenouil apprécie les endives
Le concombre aime le basilic.
Les haricots apprécient l'aneth.
Les rosiers s'associent à la lavande.
Les tomates apprécient la présence des choux. 

Ces associations positives assurent une meilleure croissance et une meilleure résistance des plantes en leur permettant de se protéger mutuellement contre les maladies et les ravageurs. 

A l'inverse, certaines incompatibilités sont à éviter : 

Pommes de terre et melons.
Les oignons et les haricots.
Les betteraves rouges et les épinards.
Les concombres et les courgettes.
Les tomates et les pois.
Les laitues et le persil. 


Lorsque de telles incompatibilités ont lieu au potager, les plantes s'affaiblissent les unes les autres et se retrouvent alors à la merci des ravageurs ! 

En début de saison, lors de la mise en place de votre potager, penser à favoriser ses compatibilités vous permettra de vous passer de biens des produits phytosanitaires coûteux et polluants.  

Pour vous y aider, La Ferme de Sainte Marthe vous propose plusieurs ouvrages qui recensent les bonnes et les mauvaises associations de plantes. 

Quel plaisir de bénéficier tout au long de l'année de fruits et de légumes sains et naturels, produits de façon simple et raisonnée. 

Les bonnes associations ne marchent pas toujours, en effet, des choux associés à des céleris ont été épargnés par les chenilles mais dévorés par les escargots.   

« Laisser faire la nature », voilà le meilleur des credo du jardinier bio !  
T_FEDESAMARTH