Revendeurs
En 3 clics

Découvrez la Cyclanthère, "Légume magique"

Découvrez la Cyclanthère, "Légume magique"


La Cyclanthère est une plante étonnante et remarquable sous bien des aspects. C'est une véritable curiosité qui saura enchanter le collectionneur, l'amateur de végétaux rares, ainsi que le cucurbitophile. C'est aussi une plante qui passionnera le jardinier bio et le cuisinier amateurs de goûts nouveaux et de fraîcheur estivale.



Histoire:

Son nom botanique est Cyclanthera pedata (Cyclanthère pédiaire), mais on la retrouve sous beaucoup d'autres noms : Achocha, Achokcha, Caihua, Caygua, Cayua, Caigua, Korila etc.

Il s'agit d'une plante annuelle, de la famille des Cucurbitacée. Le genre Cyclanthera comprend une quarantaine d'espèces répertoriées.

La cyclanthère est une plante originaire d'Amérique centrale. Elle y est très présente sur les étales des marchés et dans l'alimentation traditionnelle. Elle y est cultivée jusqu'à 2000 m d'altitude.

Il s'agit d'une plante très décorative. Son caractère grimpant, sa végétation luxuriante et le parfum de ses fleurs lui offrent d'indéniable qualités ornementales.


Culture :

La culture du cyclanthère est très facile. Les semis s'effectuent sous abris en avril ou en pleine terre dès que les dernières gelées ne sont plus à craindre. Choisir une exposition ensoleillée et assurer un arrosage régulier.
La cyclanthère est une plante grimpante. Il faut donc prévoir de la faire pousser contre un support adaptée, comme un grillage, en veillant à espacer les plantes d'à peu prêt un mètre les unes des autres. Il est étonnant de constater à quel point cette plante peu grimper haut. Il n'est pas rare de la voir monter à plus de 3 ou 4 mètres. Elle peut donc servir à garnir une tonnelle, une pergola, une clôture ou un mur disgracieux.

La pollinisation de la cyclanthère se fait essentiellement par le biais des insectes. Il s'agit d'une plante allogame, c'est à dire que l'ovule est fécondé par du pollen issu d'une autre fleur. Elle est néanmoins autofertile, une seule plante pouvant donc assurer la pollinisation des fleurs femelles.
La cyclanthère est aussi une plante monoïque, c'est à dire qu'elle porte sur le même plant des fleurs mâles et femelles en différents endroits.

Attention si vous cultivez plusieurs variétés de cyclanthère différentes. Les fécondations croisées étant prédominantes, il est important de distancer les variétés d'un kilomètre au moins. Il est cependant possible d'effectuer une pollinisation manuelle comme pour les autres variétés de courges.

Les fleurs sont de petite taille, d'une belle couleur jaune. La formation des fruits à lieu après le solstice d'été (le 21 juin) lorsque les jours commencent à raccourcir. Les premiers fruits peuvent être récolté à partir de la mi-août.


Une des curiosités de cette variété est qu'elle possède un moyen subtil pour se disséminer. Lorsque les fruits ont atteint leur maturité, ils s'ouvrent et éjectent une dizaine de graines à plusieurs mètres. Ces semences noires ont d'ailleurs une forme assez étonnante.
Ainsi la cyclanthère peu se ressemer naturellement, ce qui rend l'espèce relativement permanente dans le jardin.
Il est donc conseillé de ne pas oublier de cueillir les vieux fruits afin d'éviter de favoriser cette dissémination.


Usage :

Les usages culinaires de ce petit fruit extraordinaire sont nombreux !

Il convient de le cueillir lorsqu'il est encore immature, alors que la peau est encore verte.
Sa chair est alors blanche et tendre ; sa saveur est comparable à celle du concombre et de la fève.
Cru, il s'adapte très biens aux salades composées,

Cuit, il peut être cuisiné à la mode péruvienne, c'est à dire farci avec de la volaille par exemple. On peut aussi aisément l'intégrer à une préparation du type ratatouille de légumes. Sauté à cru, comme bon nombre de légumes, il gardera goût et croquant.
Il est préférable de ne pas trop le cuire. Une cuisson dite "al dente" sera parfaite pour en faire un accompagnement, à la manière de pois gourmands ou d'haricots verts.
Les jeunes fruits sont très appréciés lorsqu'il sont confits au vinaigre, comme les câpres et les cornichons.
Notez qu'il faut mieux consommer les fruits lorsqu'ils sont jeunes et exemptes de graines. Dans le cas contraire, il convient de les égrainer avant de les cuisiner.


Les usages de la cyclanthère sont aussi médicinaux.

Il semblerait qu'il agisse comme un hypotenseur. Il contribuerait à réduire le cholestérol dans le sang. On lui confère des propriétés bénéfiques dans le traitement des maladies coronariennes et plus généralement cardiaques.
Il est aussi recommandé pour le traitement de maladies tels que le diabète grâce à son action régulatrice du métabolisme des lipides et du sucre dans le sang. On fait aussi état de son action positive dans le cadre de la réduction de l'obésité.
Cependant, il n'est pas recommandé de consommer les fruits de la cyclanthère durant la grossesse.

D'un point de vue strictement toxicologique, la cyclanthère est considérée comme non-toxique. aucune réaction ou interaction défavorable n'a été rapportée avec d'autres substances. Il convient néanmoins d'en interrompre la consommation si des réactions défavorables sont notées, et de consulter un médecin.
Les informations rapportées ici le sont à titre indicatif seulement, elles ne peuvent pas remplacer les conseils médicaux de professionnels de la santé. La consommation des fruits de la cyclanthère ne peut en aucun cas permettre de diagnostiquer, traiter, ou prévenir n'importe quelle maladie.
T_FEDESAMARTH