Revendeurs
En 3 clics

Réussir le semis de gazon

Implanter un espace gazonné au jardin à de multiples avantages. Une surface de gazon a le mérite d'agrandir visuellement les petits jardins. Elle permet aussi de mettre en valeur les végétaux du jardin, fleurs et arbustes d'ornement notamment. Et, bien entendu, elle offre à toutes et à tous un magnifique espace verdoyant, propice à la flânerie, aux jeux et à la détente.

Mettre en place une belle pelouse nécessite toutefois quelques menus travaux : il faut bien choisir son mélange de semences, préparer consciencieusement le sol, réaliser un bon semis et savoir entretenir le gazon ainsi obtenu.

Une fois ces travaux réalisés vous aurez alors le plaisir de bénéficier d'une pelouse d'ornement impeccable, à moins que vous ayez opté pour la mise en place d'un espace de détente et de loisir plus simple à entretenir.

Quel gazon choisir ?

Un gazon de qualité aura une croissance lente mais régulière. Cela lui permettant, entre autre, de garder un aspect verdoyant toute l'année, tout en lui conférant une meilleur résistance aux affres de la sécheresse et aux ardeurs du soleil, ainsi qu'au froid et qu'à l'humidité.

Un bon gazon est toujours composé d'un mélange de semences sélectionnées et associées pour lui offrir les qualités voulues. Quatre critères sont à prendre en compte dans l'implantation d'un gazon : sa vitesse d'installation, sa longévité, la qualité du tapis, sa résistance au piétinement. Ces quatre critères dépendant de l'usage que l'on souhaite donner à ce gazon.

<img src=https://www.fermedesaintemarthe.com/EditorFiles/tableaugazon.png alt=La-Ferme-de-Sainte-Marthe-le-bonheur-de-cultiver width=427 height=112 border=0 />

Nous vous proposons donc plusieurs mélanges de semences de gazon qui répondront de façon optimale à l'usage que vous souhaitez faire de l'espace engazonné.

 Préparation du sol pour semer du gazon

N'hésitez pas à débroussailler votre terrain au besoin pour le débarrasser des principales mauvaises herbes.

Il vous faudra ensuite retourner le sol sur 30 à 40 cm de profondeur, à la bêche ou au motoculteur en fonction de la taille de la parcelle à travailler. Il est alors possible de répandre une fumure organique de fond qui permettra à la nouvelle pelouse de s'épanouir convenablement.

Enfin, terminez cette préparation du terrain par un griffage qui vous permettra de débarrasser le sol des cailloux et racines. Il ne vous reste plus qu'à passer le râteau pour obtenir un lit de semences propre à accueillir les graines de gazon.

Comment semer du gazon ?

A titre indicatif il faut compter dans les 3 à 4 kg de semences pour mettre en place une surface de 100 m² de gazon.

Afin de repartir au mieux les graines lors du semis, et obtenir par la suite une levée uniforme et une pelouse impeccable, nous vous donnons quelques petites astuces :

Segmentez la surface à couvrir en carrés, en tirant des cordeaux. Il vous suffira ensuite de diviser votre volume de graines en autant de portion que vous avez de carrés. Cela vous permettra de semer de façon plus uniforme à l'intérieur de chacun des carrés.

Vous pouvez aussi associer le mélange de graines à du sable fin et sec afin de répartir au mieux les graines. Le semis dit « en pur » est tout à fait envisageable pour un semeur expérimenté. Mais le sable permet de croiser plus souvent son semis et d'avoir une bonne homogénéité dans la main. Pour un premier semis, ajouter trois fois le volume de sable par rapport au volume de graines.

Enfin, gardez à l'esprit qu'il est bon de semer plus dense sur les bordures pour endurcir le gazon.

Les grandes étapes du semis :

1 - Peser les graines à l'aide d'une balance

2 - Mélanger dans un seau avec du sable

3 - Brasser en permanence pendant le semis

4 - Croiser plusieurs fois votre semis

5 - Recouvrer légèrement les graines en passant un léger coup de râteau

6 - Passer le rouleau pour mettre les graines en contact avec le sol

7 - Arroser en pluie fine et maintenir humide jusqu'à la levée

8 - Passer le rouleau lorsque le gazon fait 5 à 6 cm, par sol humide mais non détrempée, pour aider l'implantation en favorisant la multiplication des racines (tallage)

9 - Effectuer la 1ere tonte lorsque le gazon fait 8 cm. Ne pas tondre trop court. Passer le rouleau pour refixer au sol le jeune gazon. Arroser.

 Quand semer du gazon ?

Il est préférable de semer du gazon au printemps ou à l'automne. En tout état de cause il convient d'éviter la période de froid hivernale ainsi que celle des chaleurs d'été. Les mois de septembre et octobre s'avèrent être les meilleurs pour réaliser ce type de semis.

Entretenir le gazon

Tondre son gazon

La tonte peut se faire de mars à mi-novembre. Il s'agit d'un geste simple qui a de bonne conséquence sur la tenue du gazon. En étant tondu ce dernier est amené à se développer horizontalement ; il devient aussi plus épais et la croissance de ses jeunes pousses est stimulée.

On recommande généralement de procéder aux tontes lorsque le gazon atteint les 8 cm de haut, et de régler les tondeuses pour une hauteur de coupe atteignant la moitié de la hauteur du gazon. Des coupes courtes et fréquentes développeront un gazon serré et fin.

Utiliser les résidus de tonte

Lorsque la coupe est très courte il n'est alors pas nécessaire de ramasser l'herbe. Celle-ci pourra rester sur place sans nuire à l'harmonie de la pelouse.

Une tonte plus haute, de l'ordre de 3 à 6 cm, demandera en revanche que l'on ramasse l'herbe coupée. Cette matière première est excellente au jardin ! Elle permet de pailler les légumes, se révélant alors riche en azote. Elle peut aussi être utile pour mettre en place un potager là où le sol n'est pas de bonne qualité (technique du lasagna bed). Elle peut en outre être compostée favorablement.

Arroser son gazon

Afin de garder un gazon bien vert toute l'année, il est important de l'arroser au moins une fois par semaine par temps chaud et sec. Il convient d'arroser de façon uniforme, en pluie fine, sur toute la surface gazonnée, afin de bien humidifier le sol. Un arroseur oscillant est l'outil le mieux adapté à cette tache.

 Fertiliser son gazon

Parce que le gazon reste longtemps en place, et qu'à la longue le sol ne peut plus lui offrir les éléments nutritifs dont il a besoin, il doit donc être fertilisé. S'en abstenir c'est prendre le risque de voir son gazon jaunir, être envahie de mauvaises herbes et même de se dégarnir. Pensez donc à faire des apports d'engrais. Un engrais à action rapide permettra de reverdir rapidement un gazon fatigué et de stimuler sa repousse. On peut en faire des apports 4 fois dans l'année, à partir du mois d'avril. Un engrais à action prolongée agira davantage sur la durée, permettant une pousse modérée mais régulière. Il faut alors réaliser une fertilisation fin mars pour renforcer le gazon pour toute la période estivale, une autre fertilisation pouvant être faite à l'automne seulement afin de permettre au gazon de bien tenir durant l'hiver.

Désherber et démousser son gazon

Tondre régulièrement est le moyen le plus simple pour minimiser la présence de mauvaises herbes et des mousses dans un gazon. Si celles-ci viennent à proliférer elles peuvent alors étouffer le gazon. Pour se débarrasser des mauvaises herbes il faut traiter le gazon de préférence après les 1ères tontes de la saison. Pour éliminer les mousses il faut mieux traiter en mars avant la reprise de la végétation. Dans tout les cas référez vous toujours aux notices des produits employés. Désherbages et traitements anti-mousses ne sont pas anodins. Il est important de bien réfléchir à la nécessité de mettre en œuvre de telles actions.

Roulage du gazon

Passer le rouleau permet de tasser la terre et de la mettre en contact les racines du gazon. Le roulage stimule aussi la formation de nouvelles feuilles et racines, faisant gagner le gazon en vigueur. Le roulage se pratique en générale en début de saison à la suite d'une tonte.

Aérer le sol

Un sol trop compact empêchera le gazon de se développer harmonieusement. Il est donc parfois utile, au regard de l'usage que l'on a de la parcelle de gazon, de l'aérer. Cette opération se fait généralement en mars, mais peut être réalisé régulièrement en fonction de la nature du sol. Un sol lourd et argileux par exemple, requiert d'être aéré davantage qu'un sol léger. Les gazons subissant un piétinement soutenu doivent aussi être aéré plus souvent. Enfin, il est bon d'aérer en cas de terrain lourd et humide en fin d'automne.

L'aération du gazon se fait au moyen d'outils munis de piques longues et minces qui perforent le sol, permettant à l'air d'y entrer. On conseille donc d'aérer la pelouse avec l'aide d'un aérateur de gazon, de patins aérateurs ou encore d'une simple fourche bêche. Il suffit de perforer le sol tout les 15 cm sur une profondeur de 10 cm.

Regarnir son gazon

Il peut être utile de regarnir parfois quelques zones de la pelouse ayant subit des dégradations. Les mélanges de gazons dits de « Regarnissage » sont à ce titre fort pratique pour combler rapidement les espaces dégarnis. Avant de ressemer du gazon, pensez à bien nettoyer le sol, à le griffer et le ratisser pour obtenir un guéret fin. N'oubliez pas d'arroser en pluie fine ce semis.

Planter au milieu de son gazon

Un bon gazon verdoyant constitue un écrin de choix pour mettre en valeur vos plates-bandes fleuries. Il permet de faire ressortir les qualités ornementales de nos fleurs du jardin, en jouant sur des effets de lumière et de profondeur. En isolé ou en massif les plantes à fleurs s'intègrent toujours bien au gazon. N'hésitez pas à y planter des vivaces comme des annuels, des arbustes ornementaux comme des bulbes à fleurs. Ces derniers - tulipes, narcisses et crocus en tête - se plaisent particulièrement bien sous le gazon et ressortiront chaque année pour votre plus grand plaisir. Les variétés de bulbes dits naturalisables pourront même rester en terre toute l'année, et n'auront pas à être sorties et ressuyées en hiver.

T_FEDESAMARTH