Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

GARDEN LAB N°11 PAYSAGES OLFACTIFS

210 X 282 mm
Référence : 6775H
DESIGN_ L'art de composer des partitions sensorielles au jardin INFLUENCES_ S'éveiller au monde des odeurs EXPLORATEURS_ L'odorat, une histoire hautement sensible pour l'historien Alain Corbin AILLEURS_ Sauges, agrumes, jasmin... ces plantes qui nous mènent par le bout du nez
Voir les descriptif complet
9 en stock
19,90€
dont d'éco-contribution
-

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Caractéristiques
Exposition Directrices de publication Sylvie Ligny et Cécile Christophe
Reference 6775H
Conditionnement 210 X 282 mm
Garden_lab explore les jardins de demain en compagnie de celles et ceux qui composent des univers créatifs à vivre au quotidien, à la campagne comme à la ville. Une balade inspirante et décomplexée.  

LONGTEMPS INFÉODÉ À LA VUE, LE JARDIN DE DEMAIN NE SERA T-IL PAS PLUTÔT LE JARDIN DE TOUS LES SENS ? UN JARDIN SENSORIEL, RÉENCHANTEUR, CAPABLE DE NOUS RECONNECTER SENSIBLEMENT À NOTRE HABITAT ET AU RESTE DU VIVANT.
LE ONZIEME OPUS DE LA REVUE GARDEN_LAB EST UNE ODE À L'OLFACTION, SENS DE L'IMAGINAIRE ET DES SOUVENIRS, INJUSTEMENT LE PLUS NÉGLIGÉ DE TOUS ET POURTANT PRÉSENT PARTOUT AU JARDIN.
INSPIRONS, RESPIRONS ! 

L'urbanisation galopante, l'accélération de nos rythmes de vie et la mainmise du marketing de l'image nous conduisent à nous contenter de voir et entendre, reléguant l'odorat aux souvenirs et aux empreintes parfumées commerciales.
Or, la pandémie de Covid-19 est venue cruellement nous rappeler l'importance de l'olfaction. Au point que certains préconisent de réapprendre à sentir et que des parfumeurs repensent les tendances olfactives de demain, plus florales et naturelles.
Le meilleur terrain d'apprentissage ne reste-t-il pas le jardin ? La nature et les jardins sollicitent en permanence nos sens et affolent les nez.
Une pluie d'été, une balade aux champignons, une randonnée estivale dans la garrigue...
Au jardin, que dire des sensations lorsque l'on frôle une sauge, cueille une tomate ou une pêche gorgée de soleil. Quelles pensées naissent d'une profonde inspiration à l'approche d'un chèvrefeuille, d'un oranger, d'un jasmin ou encore de ce bouquet de roses fraîchement rapportées du jardin... Vous voyez ! L'émotion nous gagne. C'est bien là l'insoutenable légèreté de l'odorat.
Sa puissance est incontestée mais son charme est diablement discret... 

DESIGN_ L'art de composer des partitions sensorielles au jardin.
INFLUENCES_ S'éveiller au monde des odeurs
EXPLORATEURS_ L'odorat, une histoire hautement sensible pour l'historien Alain Corbin
AILLEURS_ Sauges, agrumes, jasmin... ces plantes qui nous mènent par le bout du nez 

1/ S'ÉVEILLER AU MONDE DES ODEURS
Fleurs, feuilles, bois et écorces, mousses, champignons, terre et pierres... Au jardin, mille et une odeurs chatouillent les nez. Inévitablement, une promenade s'impose parmi les plantes à parfums. Alors que le parfum Chanel n°5 fête ses 100 ans en 2021, direction Grasse à la découverte du savoir-faire ancestral de la famille Mul qui allie techniques ancestrales et innovations pour cultiver la quintessence olfactive.
Un peu plus haut, en Vendée, un pépiniériste met les agrumes à la portée de tous les jardins... Par-delà le jus d'orange et le zeste de citron, tout un univers aromatique et botanique reste à découvrir... Trois paysagistes
l'explorent encore dans diff érentes ambiances végétales.
Pour une expérience de nature réellement sensible, explorez encore l'harmonie olfactive des paysages, entre sensorialité et émotions en partage, et découvrez comment les odeurs peuvent envoûter votre jardin.
Certaines viennent seules, d'autres émaneront de subtiles associations végétales. Inutile d'en faire trop, l'histoire s'écrira naturellement. 

2/ VISITER DES JARDINS SENSORIELS
Au jardin, les odeurs sont fugaces, diffi ciles à apprivoiser...mais n'est-ce pas ce qui en fait le charme, réveillant notre imagination saturée de sollicitations visuelles au quotidien ?
Réconcilier les visiteurs avec leur odorat au jardin bioaromatique d'Ourika au Maroc, laisser le cerveau nous jouer des tours au jardin d'iris du parc Donald M. Kendall dans l'État de New-York, admirer encore la nature et les saisons composer leur propre partition olfactive dans un jardin de curé en Normandie, ou bien mêler les textures, les arômes et les couleurs de plantes de garrigue dans un jardin naturaliste sur l'île de Corfou en Grèce... Aux paysagistes, en tant que chef d'orchestre d'une partition complexe, de composer avec tous les sens et, surtout, de nous laisser poursuivre l'histoire.
D'ailleurs, ils savent mieux que quiconque distiller les émotions dans un jardin. La preuve chez Marina Picasso, qui ne quitte plus son jardin depuis l'intervention du paysagiste Jean Mus. 
À Yvoire en Haute-Savoie, les jardiniers du Jardin des cinq sens envoûtent les visiteurs en leur mettant sous le nez des feuilles qui sentent le Coca-Cola ou le camembert ! 

3/ RÉHABILITER LE PLUS DISCRÉDITÉ DES SENS
Initialement conçu pour soigner, le jardin de simples du Moyen Âge exerce un incontestable pouvoir olfactif, raconte l'anthropologue, philosophe et spécialiste de l'odorat Annick Le Guérer.
Puis au fi l des siècles, en s'éloignant de la nature, nos sociétés occidentales ont abandonné à la vue et à l'ouïe la maîtrise de notre environnement : mais que perdons nous à nous couper ainsi de l'appréhension des éléments à travers les autres sens ? L'historien des sensibilités Alain Corbin, nostalgique de l'herbe de son enfance normande, avance que nous avons peut-être déjà oublié les odeurs de nature. À nous de découvrir comment, bien qu'évanescents, parfums et odeurs s'inscrivent pourtant pleinement dans l'expérience sensible d'un paysage...