Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Petit historique du Crocus sativus - Bulbe à safran

Le Crocus sativus  

Histoire et Origine du bulbe à safran.  
Le Crocus sativus et l'épice que l'on en récolte sont connus de l'homme depuis la plus haute Antiquité. On retrouve sa trace dans le papyrus d'Ebers (un des plus anciens traités médicaux jamais retrouvé, datant du XVIe siècle avant J.-C.). Il en est aussi fait de nombreuses mentions dans la Bible, et la Grèce Antique appréciait ses qualités tinctoriales.  

Mais c'est pour ses qualités d'épice que le safran fût mondialement connu. Originaire de Crète, le safran accompagne l'histoire des hommes depuis plus de 3000 ans. Du Moyen-Orient, où il est cultivé de longue date, il se propage à l'Eurasie, puis à l'Afrique du Nord, l'Amérique du Nord et l'Océanie. Aujourd'hui il est principalement cultivé en Iran et en Espagne, mais la France peut
se vanter d'avoir et de développer une production grâce à un réseau de passionnés toujours plus vaste et porté par de vraies valeurs de respect de l'environnement.  


Usages et vertus du Safran  
Le safran a de multiples usages : 

- médicinale, il possède des propriétés carminatives et emménagogues. Aujourd'hui, des études tendent à montrer que les caroténoïdes du safran auraient des propriétés anticancéreuses et antioxydantes. 

- tinctoriale, il a longtemps été utilisé pour colorer les textiles, notamment en Inde et en Chine où le port de ces étoffes revêt une signification rituelle et hiérarchique. 

Mais le safran est surtout connu pour être une épice extraordinaire. Son arôme, séduisant et suave, rappelle le miel avec des notes métalliques. Sa saveur, unique, à la propriété d'harmoniser les plats et
d'exalter le goût des aliments. Il est très employé dans les cuisines arabe, marocaine, européenne, indienne, iranienne et d'Asie centrale.  


Le Safran, l'Or Rouge !  
Seul le Crocus sativus donne le safran. La fleur de safran comporte 6 pétales violets, trois étamines jaune d'or et un pistil rouge. C'est ce fameux pistil composé de trois stigmates (filaments) qui, une fois séché, donne l'épice safran

Il faut compter dans les 150 fleurs pour produire un gramme de safran sec. Cela peut paraître bien peu, mais le safran pur s'utilise au compte-goutte. Il suffit généralement de 0,03 gramme de safran pour 
épicer un met. Il s'agit d'une épice extrêmement recherchée dont le prix de vente, par le coût de la main d'oeuvre requis pour en faire la récolte, atteint des sommets. 

Dès lors il est très intéressant d'en faire la culture soi-même, afin de pouvoir se délecter de la saveur inimitable de cet « or rouge ». D'autant qu'il n'est pas évident de se procurer de l'authentique safran
dans le commerce, les poudres de safran étant fort souvent frelatées.