Revendeurs
En 3 clics

 

La Ferme de Sainte Marthe, qui sommes-nous ? 

 
 

Promouvoir la diversité, d’hier à aujourd’hui.

 
 
 

L’histoire de la Ferme de Sainte Marthe débute en 1974, il s’agit alors d’une exploitation maraîchère à Millançay (Loir & Cher, Sologne). Elle évoluera peu à peu vers la production de semences potagères de variétés anciennes. Dans le même temps, l’entreprise participe, via son fondateur Philippe Desbrosses, à l’élaboration du cahier des charges de l’Agriculture biologique.

En 2002, l’activité, les actions et la philosophie initiés par Philippe sont en danger, l’entreprise perd de l’argent et n’est pas viable. Philippe décide alors de se séparer d’une partie de son activité (la commercialisation) pour se concentrer sur les activités de production (SAS Jardin de Sainte Marthe). 

Bertrand Turc arrive donc à la tête de la SARL Ferme de Sainte Marthe en 2004, rejoint par Dominique Velé et Arnaud Darsonval qui s’associent au projet.

Nous avons déménagé en Anjou il y a une dizaine d’années et nous sommes basés aujourd’hui à Brain sur l’Authion (49). Depuis 2006 nous avons repris des activités de production en plus de la commercialisation. Nous produisons l’essentiel de nos semences sur site ainsi qu’en contrat de multiplication avec des agriculteurs multiplicateurs dans un rayon de 200 km. SAS jardin de Sainte Marthe (Sologne) a longtemps été un partenaire privilégié et nous produisait environ 200 variétés mais l’activité de production de semences dans le Loir & Cher a cessé l’année dernière. Cette entreprise ne pouvait plus produire des graines à un coût rentable ; elle devient une entreprise agricole qui gère les domaines cadastrés « Les Guineaux » et « Ferme de Ste Marthe » appartenant à la famille Desbrosses. Elle entretient les domaines en faisant des cultures de fourrage et autres engrais verts ; elle accueille d’autres entreprises comme la Sarl de formation (http://www.formationsbio.com/) et des associations comme Intelligence Verte qui fait la promotion de la biodiversité naturelle et humaine. 

Nous avons pallié à cette absence en produisant à notre tour ces variétés afin qu’elles ne disparaissent pas.

 

À ce jour nous sommes donc les successeurs de l’oeuvre initiée il y a plus de 40 ans par Philippe Desbrosses, le fondateur de la Ferme, avec ses équipes. La Maintenance, production, multiplication, tri, germination, conservation et diffusion, telles sont nos activités à la Ferme de Sainte Marthe en Anjou. Nous essayons à ce jour de développer et pérenniser une activité économique avec des valeurs éthiques et qui est basée sur la même philosophie qu’au départ : le Goût de la diversité. Nous sommes passés en 10 ans de 300 variétés à + de 700 et nous poursuivons nos efforts. Nous nous focalisons sur les variétés différentes qui nous paraissent intéressantes, aussi bien en termes de maintien de la diversité des espèces potagères que de diversité culturale et gustative pour le jardinier.

 
 
 
 
 

Savoir-Faire traditionnel et authenticité

 
 
 
La Ferme de Sainte Marthe est synonyme d’authenticité et de savoir-faire traditionnel, gage de qualité et se démarque par l’originalité des produits proposés. Grâce à une gamme très large, la Ferme de Sainte Marthe a su amener les variétés anciennes au niveau de tous les jardiniers du novice à l’expert. 
Aujourd’hui ce sont près de 700 variétés qui sont disponibles à la vente, des nouveautés étant proposées chaque année. Soucieuse d’apporter toujours plus de diversité à nos clients, nous cherchons constament à améliorer la profondeur de nos gammes. 
Ainsi, en 2015 le catalogue contient plus de 120 variétés de tomates et 66 variétés de courges.
 
Nos variétés sont issues de l’agriculture biologique pour la plupart mais également "non traitées" après récolte tant qu’elles ne sont pas disponibles en Agriculture biologique. 
 
Nous imprimons et ensachons nous même nos sachets pour une partie et travaillons également avec un Centre d’Aide par le Travail situé dans le Maine et Loire. 
 
 
 
 

La maintenance des variétés anciennes

 
 
 
La maintenance de variétés permet de continuer à produire et distribuer des variétés non inscrites, radiées ou oubliées afin d’en assurer la pérennité et la stabilité dans le temps. Lorsque des souches de variétés intéressantes sont retrouvées, le travail de la Ferme de Sainte Marthe consiste à faire de la sélection conservatrice, autrement dit à s’assurer que la culture permette de conserver au fil des ans les qualités intrusèques de la variété. Si une déviance apparaît, nous repartons d’un lot de semences de base sélectionné et conservé à cet effet. 
 
La meilleure source d’informations sur les anciennes variétés, celles qui ne sont plus produites, se trouve dans les catalogues anciens des semenciers, mais aussi dans les catalogues des structures de maintenance et gestion des variétés (GNIS,…). Il arrive aussi régulièrement que nous soyons contactés par des collectionneurs privés ou jardiniers amateurs qui nous proposent d’échanger des semences retrouvées au jardin. Parmi totues les variétés présentes, il s’agit de trouver celles qui sont tombées dans l’oubli et qui présentent un intérêt particulier.
 
 
 
 
 
  
T_FEDESAMARTH