Revendeurs
En 3 clics

Les pots biodégradables sont-ils réellement écologiques ?

Vous l'avez sans doute remarqué depuis quelques années, de plus en plus de plants de légumes bios vendus en jardinerie sont proposés avec des pots biodégradables. Déroutant parfois le jardinier amateur, ces pots qui mériteraient parfois un mode d'emploi sont d'origine et de matières très diverses.  

Tourbe, fibre de bois, fibre de coco, bioplastique, roseau ou encore fibre de bambou ces différentes matières sont souvent mélangées entre elles pour fabriquer des pots toujours plus techniques. Mais le consommateur que vous êtes est très mal informé sur l'utilisation de ceux-ci. Certaines plantes se plantent avec le pot, d'autres pas, certains pots peuvent aller dans le composteur dans le fond du jardin et d'autres ne se compostent que dans des installations industrielles...
Il est sûr que ces produits biodégradables produisent moins de déchets plastiques mais qu'en est-il de leur bilan carbone de leur impact écologique en amont ?  

Les pots en tourbe se plantent en général avec le végétal mais ont l'inconvénient de mal se tenir sur les points de vente ou de sécher rapidement si vous ne plantez pas tout de suite votre plant après l'achat. Et la tourbe est issue de tourbière, des écosystèmes fragiles qui sont massacrés pour élaborer les quantités industrielles de terreaux nécessaires à la production des végétaux. C'est sans compter également le transport de cette matière dont les sites de production sont souvent loin des sites de fabrication des pots.   

La fibre de coco et de bambou sont des matériaux exotiques qui nécessitent une importante logistique pour les acheminer de leur zone de récolte (avion, bateau) avec un bilan carbone discutable. Alors bien sûr on importe déjà plein de produits d'Asie alors un peu plus ou un peu moins... l'aspect écologique de ces pots commence déjà à s'effriter.  

Et le bioplastique ? Ce n'est pas mieux non plus car son processus de fabrication nécessite de 40 à 50% d'électricité en plus par rapport à un pot plastique traditionnel (idem pour le bambou cité plus haut qui nécessite beaucoup d'électricité et d'eau pour en extraire les fibres). Et c'est sans compter l'utilisation, massive de maïs dans l'obtention de certains biopolymères nécessaires à leur fabrication, posant le même problème que les biocarburants dont les cultures empiètent sur celles réservées à l'alimentation créant des tensions sur le marché de matières premières. Et oui, en achetant une plante dans un pot en bioplastique vous pouvez contribuer à accentuer la faim dans le monde... Et de rajouter également que la culture de maïs est une grande consommatrice d'eau ce qui en cette année de sécheresse rend le sujet encore plus sensible, mais c'est un autre sujet... 

Solution au bilan le moins défavorable les pots en fibre de bois. La matière première (le bois) est présente partout donc pas de problèmes de transport, cependant l'obtention de la fibre ou de la poudre de bois nécessite des processus énergivores. Les fibres sont ensuite (chez certains fabricants) agglomérées entre elles grâce à un biopolymère comme le PLA (Acide PolyLactique). Mais ce polymère est principalement obtenu à partir d'amidon de maïs ce qui ne solutionne pas le problème du bilan écologique de la fabrication de ces pots. 
En conclusion il n'existe pas de solution miracle pour remplacer le traditionnel pot plastique qui pose des problèmes en aval pour son recyclage mais dont le processus de fabrication est bien maitrisé. Au contraire les pots biodégradables résolvent le problème des déchets mais posent des problèmes en amont pour l'obtention des matières premières et les procédés de fabrication. Alors pour répondre à la question du titre de cet article, non, les pots biodégradables ne sont pas écologiques... C'est en réalité le syndrome de la voiture électrique qui, présentée comme écologique, pose de nouveaux défis quant au recyclage et à la production des batteries qui nécessite des métaux rares et polluants.... 

Le 100% écologique ressemble de plus en plus à un concept utopique...  

Source : Planete Jardin  
T_FEDESAMARTH