Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Conseils de culture pour les vivaces, petits fruits, rosiers ou arbres fruitiers

Nous vous remercions pour votre confiance,  

Votre commande comporte des plantes vivaces ou plants potagers, des rosiers, des petits fruits ou des arbres fruitiers, certaines variétés possèdent quelques spécificités, voici quelques conseils pour vous guider. 

Nos conseils de culture vivaces ou plants potagers


Nos vivaces sont cultivées en Anjou en plein air ou serre froide, des plants de saison durcis à froid naturellement pourront affronter la saison froide. Durant l'hiver les plants sont taillés et donc moins développés ou perdent leur feuillage mais reprendront leur développement normal au printemps.   

Ail des ours : durant l'été et l'hiver, l'ail des ours est en période de repos végétatif sans feuillage mais son système racinaire est bien là, il repartira au printemps prochain. 
Chou perpétuel Daubenton : nous les taillons à la fin de l'été et en automne, n'hésitez pas à les planter à la moitié de la tige, ils repartiront mieux au printemps. Gare aux limaces et escargots qui sont friands de leur feuillage. 
Agastache mexicaine, Chervis, Gingembre japonais, Guimauve officinale, Hémérocale, Menthes, Rhubarbe, Topinambour, Valériane : perdent leur feuillage ou disparaissent complètement en automne/hiver mais le système racinaire est bien présent. Elles redémarreront au printemps prochain. 
Mertensia Maritima : le feuillage jaunit puis disparait pendant l'hiver, il réapparaitra au printemps. Plantez la dans un mélange terre de jardin/sable et attention aux excès d'eau ! 
Fraisiers : les fraisiers ne gèlent pas vous pouvez les planter toute l'année.   


Comment planter vos vivaces ?

 


1. Préparez votre terre et ajoutez-y un amendement, une terre profonde et meuble sont des atouts considérables pour une bonne reprise.
2. Lors de la mise en terre, détrempez la motte durant 15 minutes. Extrayez la motte du godet et
deux choix s'offrent à vous :
3. Si les racines forment une masse dense et s'enroulent sur elles-mêmes, n'hésitez pas à tailler et éclater le noeud qui empêcherait la plante de se développer correctement.
4. Si les racines apparaissent seulement en périphérie de la motte, ne touchez à rien.
5. A l'aide d'un transplantoir, creusez un trou et déposez la motte. Vérifiez bien que le collet, c'est à dire la base des tiges, soit bien au-dessus du niveau de la terre. Remplissez de terre et tassez correctement.
6. Arrosez bien au pied. Vos vivaces reprendront bien de la vigueur au printemps. 

Attention à bien protéger vos plantes sensibles au gel durant l'hiver en les protégeant par un paillage de feuilles , un voile d'hivernage ou en les rentrant dans un abri hors gel.   

Quels plants potagers pailler durant l'hiver ?

 


Nous vous conseillons de pailler vos plants d'artichauts pour les protéger du gel.   

Quels plants hiverner hors gel ?

 


Plusieurs plants que nous proposons sont sensibles au gel, nous vous conseillons donc d'hiverner hors gel les variétés suivantes :
cerfeuil commun ; citronnelle du Gabon ; Coleus Canina; coriandre vietnamienne ; melon poire ; patchouli ; pélargonium ; sauge ; verveine citronnelle ; verveine sucrante. 

Nos conseils de culture rosiers


Nos rosiers sont cultivés en Anjou. Ils sont en mottes : les racines sont enveloppées dans un substrat qui leur permet de voyager sans risquer de mettre en péril leur reprise ou leur vie. Ce substrat, afin
de le maintenir autour de la motte est ficelé dans un filet biodégradable.
Vous pouvez planter vos rosiers à l'automne ou au printemps, ils ne craignent pas le gel. Vous pouvez aussi les conserver un mois maximum en jauge de sable avant plantation. 

1. Faites un trou suffisamment grand (40 à 50 cm de côté) puis placez y un mélange terre de jardin, compost ou amendement organique et une poignée de poudre d'os ou poudre de corne. Placez une couche de terre de jardin au fond pour recouvrir ce mélange. (Les racines ne doivent pas être en contact direct avec celui ci).
2. Ôtez le filet puis ébouriffez la motte. Trempez les racines dans du pralin une quinzaine de minutes.
3. Placez le rosier au fond du trou sans enterrer le point de greffe (qui se situe entre les racines et le début des branches, une partie un peu boursouflée). Remplissez de terre et tassez régulièrement.
4. Arrosez. 

Nos conseils de culture petits fruits


Nos petits fruits sont cultivés en Anjou en extérieur. Des plants de saison durcis à froid naturellement pourront affronter la saison froide.
La plantation des petits fruits se fait idéalement à l'automne ou au printemps. Il faut savoir qu'à l'automne et durant l'hiver les petits fruits sont en période de repos végétatif (période de plantation idéale), il est donc tout à fait normal qu'ils ne possèdent pas de feuilles, que celles ci soient piquées ou qu'ils soient taillés. Ils reprendront bien leur développement au printemps prochain. 

1. Faites tremper le godet dans de l'eau puis dépotez la motte.
2. Placez le au fond du trou (diamètre légèrement plus important que celui du pot)
3. Formez une cuvette avec la terre pour faciliter les arrosages.
4. Arrosez.
Pour une culture en pot prévoyez un mélange terre, terreau et sable à proportions égales ainsi qu'un bon drainage (billes d'argile ou tessons de poteries). 

Nos conseils de cultures arbres fruitiers


Nos arbres fruitiers sont cultivés en Anjou et dans les Pyrénées suivant les variétés.
Les arbres fruitiers à racines nues se plantent de mi-octobre à fin avril avec une préférence pour l'automne et le début de l'hiver. Veillez à les planter dès réception pour assurer leur reprise ou à les placer dans une jauge de sable quelques jours ou en cas de période de gel. 

1. Après avoir creusé un trou assez profond, supprimez les racines cassées ou trop longues à l'aide d'un sécateur. Vérifiez aussi que le volume des branches est équilibré avec celui du système
racinaire sinon réduisez les rameaux.
8. Au moment de déposer l'arbre au fond du trou, faites attention que le point de greffe, s'il existe (qui se situe entre les racines et le début des branches, une partie un peu boursouflée), se trouve au dessus du trou.
9. Recouvrez de terre et arrosez largement.
10. Mettez en place un tuteur pour qu'il se développe correctement. 

Astuce : réalisez une petite motte au fond du trou pour être sûr d'avoir de la terre partout sous les racines.