Revendeurs
En 3 clics

De la variété du radis long d'hiver

Si nous apprécions tous le radis noir long d'hiver, type « poids d'horloge » par exemple, il ne faudrait pas négliger pour autant les nombreuses variétés qui l'entourent. Assez sucré et très croquant, le radis « noir gros rond d'hiver » mérite les honneurs de votre jardin. Déjà cité au 19ème dans la Vilmorin et Andrieux, le « violet d'hiver de Gournay » peut atteindre des dimensions assez importantes. Il se conserve très bien et supporte quelques irrégularités d'irrigation sans pourtant devenir piquant. Il ne faut pas oublier de citer non plus le « rose de Chine », un peu plus petit que ceux précédemment cités. Plus exigeant en eau, c'est une crudité idéale à râper l'hiver, tant ses principes souffrés sont discrets.
Pour les amateurs d'extraordinaire, c'est sans conteste du côté des daïkon qu'il faut porter son choix. Ne serait-ce que pour la dimension de nombre d'entre eux : des racines de 50cm ne sont pas rares. Ces variétés sont bien sûr conseillées dans les terres légères ou en sommet de butte. Sinon, leur racine assez fragile et cassante est inextirpable.   

A la vue des possibilités s'offrant à nous, qui pourrait encore prétendre que l'hiver est une morne saison pour les légumes ? Bien sûr, ces radis n'ont ni la fraîcheur ni le croquant des petits roses de tous les mois. Mais avec un peu de recherche et l'aide de semenciers jouant réellement le jeu de la diversité, il est relativement simple de composer une petite palette de radis à consommer au cours de l'hiver. Cuits ou crus, râpés ou en tranches et quoiqu'il en soit toujours riches en vitamines B et C, précieuses quand la froidure s'installe.
T_FEDESAMARTH