Revendeurs
En 3 clics

Cultiver un potager en région méditérranéenne

Caractéristiques du climat méditerranéen

 

Le climat méditerranéen est caractérisé par des hivers très doux et des étés chauds et secs. Les saisons du printemps et de l'automne sont plus humides, et concentrent souvent des épisodes de pluies orageuses. Les cultures installées bénéficient d'un très bon ensoleillement permettant d'obtenir des productions précoces ou tardives. Cependant, les sols de ces régions sont fragiles et font l'objet de nombreuses préoccupations. Le relief, le vent, la violence et l'irrégularité des précipitations participent à l'érosion et à la dégradation des terres.  

Comment cultiver en climat méditerranéen ?

 

Ajouter de la matière organique : Les sols des milieux méditerranéens sont généralement pauvres en humus, neutres ou basiques, avec une faible activité des microorganismes. Apporter de la matière organique améliorera la capacité de rétention en eau du sol et augmentera la teneur en éléments nutritifs pour les plantes.  
Importance du paillage ! La principale contrainte du climat méditerranéen est l'aridité, un épais paillage organique de 7 bons centimètres (paille, des fragments de bois, tontes de pelouses...) aidera le sol à retenir l'eau. 
Contrôler les adventices : elles consomment de grandes quantités d'eau au détriment des cultures, limitez leur apparition en paillant. 
Semez tôt : En semant avant mai dans les parcelles disponibles, le sol contiendra suffisamment d'humidité, la germination et le développement des jeunes racines en sera facilité.  
Planter avant avril : Début avril, une bonne partie de l'humidité du sol et de l'air s'est déjà évaporée. Planter les végétaux lorsqu'ils sont encore jeunes avant le quatrième mois de l'année leur permettra de s'adapter à leur milieu et de se développer avant l'arrivée des hautes températures en été.  
Espacez les cultures : Espacer davantage les cultures permettra à chaque plante d'explorer un plus grand volume de sol et d'augmenter sa capacité à s'alimenter en eau, lui conférant ainsi une plus grande résistance à la sécheresse   
Brise-vent : Contre les vents forts menaçant l'équilibre des végétaux de votre potager, plantez des haies (arbres, arbustes et herbacées). Une haie semi-perméable protègera les cultures des évènements venteux, créera un climat plus tempéré et freinera l'évapotranspiration du sol et des plantes. L'implantation d'un brise-vent naturel concurrencera très peu les plantes cultivées.  

Que semer ou que planter en climat méditerranéen ?

 

La taille réduite des feuilles et leur épaisseur sont des caractéristiques des plantes adaptées aux climats méditerranéens. Le thym et le romarin rassemblent toutes ces particularités et se développent en effet très bien en terre aride.
Les végétaux de couleur argenté comme la lavande ont développé une formidable stratégie pour conserver leur humidité : ils réfléchissent la lumière du soleil.
Les légumes fruits sont des cultures exigeantes qui demandent une forte luminosité et de hautes températures. La plus grande partie de la production de tomates, poivrons, piments et aubergines est récolté dans le sud-est de la France...
Les légumes racines sont relativement tolérants au climat méditerranéen. On retrouvera donc carottes, betteraves, panais... en climats secs. En revanche, les salades, les épinards et une majorité de légumes feuilles sont particulièrement vulnérables dans ces zones. Les chicorées, les endives semblent avoir de plus faibles besoins en eau.
Les annuelles telles que les immortelles, les escholzsias de Californie conquièrent facilement les milieux arides en produisant de nombreuses graines, tandis que les chardons bleus, les boules azurées et autres plantes aux racines puissantes, vont chercher l'eau en profondeur et apportent un ancrage solide pour résister aux vents. 
T_FEDESAMARTH