Revendeurs
En 3 clics

Lutter contre les pucerons

Les pucerons figurent parmi les insectes phytophages les plus communs du potager. Mesurant entre 1 et 7 mm, ces piqueurs suceurs ont plusieurs couleurs blancs, jaunes verts, rouges, noirs, ils sont parfois bien difficiles à voir ! Des milliers d'espèces existent : environ 4000 sont répertoriés dans le monde!
En se nourrissant de la sève circulant dans les feuilles, tiges et fleurs, ils affaiblissent la plante, perturbent leur croissance, provoque une déformation des feuilles qui se crispent et s'enroulent. Ils produisent souvent une substance collante appelée miellat qui favorise le développement de la fumagine, un champignon noir qui affecte la photosynthèse effectuée par la plante. Certains transmettent des virus affectant gravement les plantes. Ils ont tendance à coloniser l'extrémité des rameaux, les bourgeons floraux et le dessous des feuilles. Les pucerons, comme de nombreux insectes, changent de peau. On les retrouve accumulées sur les plantes infestées.
Les pucerons ont parfois des cycles de vie de développement complexes impliquant plusieurs plantes hôtes successives. Selon les espèces, ils peuvent affecter seulement quelques plantes ou au contraire être capable d'attaquer un grand nombre d'espèces végétales. 

Quelles plantes sont principalement attaquées par les pucerons?


Pratiquement toutes les plantes peuvent être affectées, les plantes ornementales, potagère, les fruitiers, les plantes en serre... 

Comment lutter contre les pucerons ?

 
Semez un mélange anti-pucerons en prévention pour protéger les cultures sensibles. 

Les pucerons ont de nombreux ennemis naturels comme les coccinelles, les chrysopes, les syrphes, les cécidomyies, les guêpes parasites
Certains sont disponibles pour les méthodes de lutte biologique dans les serres. A l'extérieur les dégâts causés par les pucerons sont souvent trop importants pour que leurs ennemis naturels agissent en nombre suffisant pour contrôler cette invasion.  

Pincez les pousses
Les pucerons ont tendance à coloniser le dessous des jeunes feuilles, les bourgeons floraux, l'extrémité des rameaux, lorsque vous apercevez une colonie installée dans l'une dans ces zones, pincez la plante et débarrassez- vous du fragment de végétal infecté.  

Pulvérisez une solution de savon noir dès les premières attaques.  
Essayez aussi, une infusion d'ail, ou un purin de menthe poivrée ou d'ortie. 

Pulvérisez un insecticide au pyrèthre naturel en dernier recours. 

Utilisez un produit anti-fourmi sur les arbres fruitiers. 


Soyez vigilants lors de l'utilisation de produits. Les fleurs ne doivent pas être pulvérisées, les insectes pollinisateurs pourraient être mis en danger.
T_FEDESAMARTH