Revendeurs
En 3 clics

Réussir la culture de la âche des montagnes

L'ache des montagnes est une plante très ancienne à l'origine des céleris à côtes et à raves. Cultivée depuis l'Antiquité, il s'agissait d'une plante courante au Moyen Âge. Cette aromatique au puissant parfum de céleri est de nos jours exclusivement considérée comme une plante condimentaire. 

Réussir le semis de l'ache des montagnes


Exposition


L'ache des montagnes est une plante adaptée à de nombreuses situations ! Elle aime le soleil autant que la mi-ombre, résiste au froid et se développe dans les climats tempérés comme dans les climats rudes des montagnes.

Sol


Tout type de sol lui conviendra ! Elle appréciera les sols profonds, frais et bien drainés pour y développer ses puissantes racines.

Semis


Le semis se fait en pépinière au printemps en avril-mai ou en automne. Placez les graines à 1 cm de profondeur. Plus facile, on la multiplie en général par division de souche de fin mars à début avril. Quel que soit le mode de multiplication retenu, prévoyez au moins 60 cm² pour cette vigoureuse aromatique. 

Plantation


Installez les plants au printemps suivants et espacez-les de 80 cm en tous sens.

Les bons mariages


L'ache des montagnes est une très bonne plante compagne, elle améliorerait la santé et le goût des plantes potagères installées à proximité. La taille de ses racines par contre, est susceptible de limiter le développement de certains végétaux. 

L'entretien


Cette plante robuste ne requiert rien de par¬ticulier. Binez après la plantation, ajoutez un épais paillage et arrosez fréquemment en été, cela lui évitera de prendre une couleur jaune. Coupez les hampes flo¬rales qui se développent au détriment du feuillage. Vous pouvez en laisser quelques-unes, les graines de l'ache des montagnes sont aromatiques. 

La récolte de l'ache des montagnes


Récoltez les feuilles fraîches au fur et à mesure des besoins. Cueillez de préférence les feuilles jeunes, elles sont plus tendres et parfumées. On peut éga¬lement couper la majorité du feuillage avant la floraison, le faire sécher à l'ombre, puis les réduire en une poudre qu'il faudra conserver dans de petits récipients hermétiques jusqu'à ce que la plante ressorte au prin¬temps. Il y aura néanmoins une nette perte de saveur liée à l'oxydation. L'ache des montagnes dispa-raît en automne et ressort plus vigou¬reuse encore au printemps suivant. 

Maladies et parasites


Elle ne redoute rien de particulier.   


Source : Gnis 
T_FEDESAMARTH