Revendeurs
En 3 clics

Réussir la culture de l´origan

Originaire du Bassin méditerranéen et d'Asie Centrale, le nom de l'origan vient du grec et signifie » éclat de joie ». Cette Lamiacée vivace possède un parfum caractéristique et très fin et peut pousser spontanément sur tout notre territoire. D'abord cultivée à l'Antiquité pour ses propriétés médicinales, elle est utilisée depuis le XVIIème siècle en tant que plante aromatique. 

Réussir le semis de l'origan


Exposition


L'origan apprécie les expositions ensoleillées. 

Sol


On le rencontre sur les coteaux herbeux, sur les terres sèches, dans les lisières ou les talus! Seuls les sols trop longtemps détrempés semblent lui déplaire. Il aime les sols drainés, sablonneux et calcaires. 

Semis


Semez l'origan en terrine ou en pépinière en mars-mai, en ne recouvrant qu'à peine ses graines très fines. Pour plus de facilité, on peut également le multiplier par division de touffes indifféremment au prin¬temps ou en automne. 

Réussir la plantation de l'origan


Les jeunes plants seront ensuite repiqués l'automne ou le printemps suivant en effectuant le semis à 30 cm en tous sens. 

Les bons mariages


L'origan appréciera la compagnie du concombre, des cornichons, du melon. L'origan repousse les parasites de la vigne. 

L'entretien


L'origan, plante sauvage aux besoins modestes, ne demande aucun soin ni arrosage particulier. Afin de lui conserver une jolie forme s'il est planté dans une bordure par exemple, rabattez-le à 15 cm du sol à l'entrée de l'hiver. 

La récolte de l'origan


La récolte s'étalera du mois du mois de juin à la fin octobre. Coupez ses pousses au fur et à mesure des besoins. L'origan sup¬porte assez bien le séchage. Dispo¬sez alors votre récolte sur un drap à l'ombre, puis conservez les feuilles séchées et entières au sec dans des récipients hermétiques. 

Maladies et parasites


L'origan est peu sensible aux maladies et aux ravageurs si ce n'est les araignées rouges et les tâche noires de l'origan. La maladie se manifeste en formant des taches noires de tailles variables sur les feuilles. Les tiges présentent également des zones noircies, se fanent et la plante meurt rapidement. Le pathogène responsable de cette infection est favorisé par les débuts d'années pluvieuses et les étés humides avec des températures proches de 20°C. Ce sont généralement les blessures occasionnées par les cicadelles qui sont responsables de l'entrée du champignon. Des moyens de luttes comme la terre de Diatomée ou un insecticide à base de pyrèthre végétal existent.   
T_FEDESAMARTH