Revendeurs
En 3 clics

Le semis en pépinière

Les graines sont semées sur une surface réduite et en grand nombre. Le semis en pépinière peut se faire en pleine terre, sous abris ou non ou hors sol dans des conteneurs (terrines, godets...). Les jeunes plants seront dans tous les cas repiqués.  

Les spécificités du semis en pépinière

 
Gain d'espace ! Le semis en pépinière permet au départ de cultiver sur une très petite surface en attendant que les plants soient suffisamment développés. Elle occupe un espace réduit pendant que les autres cultures du potager se terminent.
Des conditions favorables! La pépinière peut être installée dans un endroit fertile bien exposé ou abrité. Les conditions climatiques (pluies, vents, températures...) sont plus favorables, ce qui assure aux plantes un bon début de croissance. Les graines peuvent aussi être semées sous abri.  
Facilité d'entretien ! Les surfaces restreintes facilitent la surveillance et l'entretien des jeunes plants.  

Une étape supplémentaire : le repiquage


Lorsque la plantule a atteint une taille suffisante, il sera de repiquer les plants élevés en pépinière.
Les jeunes plantes sont concentrées en grand nombre sur une petite surface, les systèmes racinaire et aérien se sont développés et ont désormais besoin de plus d'espace. Les plantules ont également utilisé les nutriments présents dans le substrat pour leur croissance. Le substrat s'est donc appauvrit, et les plantules ont besoin de nouveaux éléments minéraux.
La réalisation du repiquage varie selon les espèces. Dans tous les cas, il faut soulever la plantule de en limitant au maximum d'abîmer le système racinaire. On pratique parfois un habillage avant la plantation. Il s'agit de réduire le volume racinaire pour limiter les pertes en eau de la plante ou le volume aérien pour favoriser la production de nouvelles racines. Repiquez ensuite la plantule dans un nouveau contenant ou directement en place.
L'époque du repiquage a souvent lieu quelques semaines seulement après le semis. Il est nécessaire de bien choisir le moment pour leur transfert à l'extérieur. Cette opération se fait le soir particulièrement l'été pour éviter que les plantules ne souffrent des rayons du soleil. N'hésitez pas à ombrer vos rangs après le repiquage, soit avec un voile d'ombrage, soit avec des cagettes retournées. Les semis demandent de la surveillance, que ce soit pour limiter l'enherbement ou contrôler la présence d'éventuelles maladies ou de ravageurs.  

Les semis en pépinière en pleine terre ou hors sol peuvent se faire en lignes ou en poquets, plus rarement à la volée. 

Le semis en lignes en pépinière


Le semis de pleine terre en pépinière est le plus souvent réalisé comme un semis en ligne. Il est cependant destiné à être intégralement arraché pour replanter les jeunes plants à bonne distance. Le semis est effectué à une profondeur régulière et l'entretien est facilité.
Les oignons, poireaux, choux, céleri, laitues, chicorées, chicorées sauvages, épinards, poirées,..., sont adaptés à cette technique.
Les lignes sont tracées à l'aide d'un manche d'outil ou avec une serfouette le long d'un cordeau. Les graines sont semées à distance régulière au fond du sillon. Le sillon est ensuite refermé avec la pointe de la serfouette. Avec le dos d'un râteau, tasser la terre.  

Le semis à la volée en pépinière


Le semis à la volée consiste à répandre les graines à la surface de la terre aussi uniformément que possible. Elles sont ensuite recouvertes d'un coup de râteau ou par une couche de terreau et la surface est damée légèrement avec le plat du râteau.
Le semis à la volée est plus difficile à réaliser, il rend difficile les travaux d'entretien. Les oignons, les poireaux, les choux, le céleri et les laitues ... pourront être semés de cette façon en pépinière. 

Le semis en poquets en pépinière


Le semis en poquets consiste à déposer plusieurs graines ensemble au fond de trous creusés et espacés sur une ligne. On ouvre les poquets avec la pointe du plantoir, on y place plusieurs graines et on referme avec de la terre de jardin ou un mélange de terreau et de sable. Tassez avec la paume de la main.
Cette méthode facilite le désherbage et la levée des graines en terrain difficile. Les 3 ou 4 graines déposées par poquet soulèveront ensemble l'éventuelle croûte de battance formée à la surface du sol. Elle renforce également la résistance au vent, les plantes qui se soutiendront mutuellement. Enfin, elle permet d'obtenir une levée régulière, sans trous, avec une bonne circulation de l'air entre les plantes.
Le semis en poquet est utilisé pour les grosses graines : les concombres, les courgettes, courges, les tomates, les aubergines, les poivrons, les melons, les aromatiques, les plantes vivaces....  

Les semis en pépinière en conteneur


Les mêmes techniques de semis évoquées précédemment s'appliquent pour le semis de pépinière hors sol. Le semis en poquet conviendra aux plaques alvéolées et aux godets tandis que les semis en terrine peuvent être réalisés avec à la volée ou en lignes.  

Tassez et arrosez


Quelle que soit la technique utilisée, tassez légèrement avec la paume de la main ou avec le dos du d'un râteau si le semis est en pleine terre afin de mettre en contact la graine avec la terre.
Arroser en pluie fine avec la paume de l'arrosoir. Le semis doit rester humide jusqu'à la levée. Si les conditions deviennent défavorables (rayons du soleil, des vents desséchants ou de trop fortes pluies au cours de la levée, protégez les semis en les couvrant. 

Des semis échelonnés pour des récoltes régulières


Ne semez pas tout le sachet de graines en une seule fois.
En semant de petites quantités à plusieurs reprises, toutes les deux ou trois semaines par exemple, les productions seront étalées et les jardiniers récolteront des légumes au meilleur stade de maturité et au fur et à mesure de leurs besoins.     
T_FEDESAMARTH