Revendeurs
En 3 clics

Le semis en place

Les graines sont semées à lendroit où les plantes accompliront tout leur développement.
On pense souvent que le semis en place correspond à tous les semis faits en pleine terre, ce qui est une erreur. Les semis en pépinières peuvent se faire en pleine terre, les plants seront alors destinés à être arrachés pour être repiqués. Les semis faits en place, eux, ne sont jamais repiqué.
Au potager, le semis en place est obligatoire pour la plupart des espèces à racines pivotante carottes, salsifis...et les légumineuses, pois, haricots,....   

Gain de temps ! Le semis en place fait économiser du temps au jardinier, létape de repiquage est supprimée et larrosage est diminué. 
Moins de stress ! Il supprime le stress de la transplantation. On observe généralement chez les plantes semées en place un bien meilleur système racinaire. Mieux adaptées à leur environnement, elles sont plus résistantes à la sécheresse et aux agressions extérieures (pluies, vents, insectes...).Elles ont également moins de risque de monter en graine.  
Un peu plus dentretien. Le semis en place impose des sarclages et des éclaircissages réguliers. Léclaircissage consiste à supprimer les plants en excès de manière à assurer un développement correct de la végétation. 
Nécessite plus despace. Le semis en place mobilise davantage de terrain.
On réalisera les semis de radis dhiver et radis de tous les mois panais, persil, cerfeuil tubéreux, betterave crapaudines, navet, poirée....en place.  

Les semis en place, en pépinière ou à l'abri peuvent se faire en lignes ou en poquets, plus rarement à la volée. 

Le semis en lignes


C'est la méthode la plus simple et la plus fréquemment utilisée pour les espèces potagères semées en place. Elle permet une bonne aération grâce à un écartement entre les plants et les lignes adapté à chaque espèce. Le semis est effectué à une profondeur régulière et lentretien est facilité.
Les lignes sont tracées à l'aide d'un manche d'outil ou avec une serfouette le long d'un cordeau. Les graines sont semées à distance régulière au fond du sillon. Le sillon est ensuite refermé avec la pointe de la serfouette. Les graines peuvent être recouvertes ensuite avec un mélange de terreau et de sable pour les graines délicates comme les carottes, panais etc.... Avec le dos dun râteau, tasser la terre.
Mâche, carotte, navet, laitue,..., demandent une profondeur précise et régulière. 

Le semis à la volée


Le semis à la volée consiste à répandre les graines à la surface de la terre aussi uniformément que possible. Elles sont ensuite recouvertes dun coup de râteau ou par une couche de terreau et la surface est damée légèrement avec le plat du râteau.
Le semis à la volée est plus difficile à réaliser, il rend difficile les travaux dentretien et de récolte (sarclage, binage, amendements). Néanmoins, vous pouvez trouver un compromis entre le semis en ligne et à la volée. Semez sur des bandes de terre bien préparées, larges de 8 à 20 cm. Le terrain sera mieux utilisé et les rendements meilleurs.
Certaines espèces, en particulier les légumes racines, les carottes, les endives, les navets, les radis, les scorsonères, mais aussi les laitues, la mâche, les oignons... pourront être semés de cette façon.
Veillez à ne pas semer trop dense ou vous devrez rapidement procéder à un repiquage. La mâche, les oignons et les laitues le supporteront très bien mais il est fortement déconseillé de repiquer les carottes. Privilégiez plutôt léclaircissage.
Les semis à la volée seront très intéressants pour les parterres de fleurs annuelles et bisannuelles. 

Le semis en poquets


Le semis en volée consiste à déposer plusieurs graines ensemble au fond de trous creusés et espacés sur une ligne. On ouvre les poquets avec la pointe du plantoir, on y place plusieurs graines et on referme avec de la terre de jardin ou un mélange de terreau et de sable. Tassez avec la paume de la main.
Cette méthode facilite le désherbage et la levée des graines en terrain difficile. Les 3 ou 4 graines déposées par poquet soulèveront ensemble léventuelle croûte de battance formée à la surface du sol. Elle renforce également la résistance au vent, les plantes qui se soutiendront mutuellement. Enfin, elle permet dobtenir une levée régulière, sans trous, avec une bonne circulation de lair entre les plantes.
Le semis en poquet est utilisé pour les grosses graines : les haricots, les petits pois, les fèves, mais aussi les concombres, les cornichons, les courgettes, courges et les melons, cardon, maïs, pois de senteur, tétragone, tournesol. Après la levée, seuls les plants les plus vigoureux sont conservés  

Tassez et arrosez


Quelle que soit la technique utilisée, tassez légèrement avec la paume de la main ou avec le dos du dun râteau afin de mettre en contact la graine avec la terre.
Arroser en pluie fine avec la paume de larrosoir. Le semis doit rester humide jusquà la levée. Si les conditions deviennent défavorables (rayons du soleil, des vents desséchants ou de trop fortes pluies au cours de la levée, protégez les semis en les couvrant. 

Des semis échelonnés pour des récoltes régulières


Ne semez pas tout le sachet de graines en une seule fois.
En semant de petites quantités à plusieurs reprises, toutes les deux ou trois semaines par exemple, les productions seront étalées et les jardiniers récolteront des légumes au meilleur stade de maturité et au fur et à mesure de leurs besoins.   
T_FEDESAMARTH