Revendeurs
En 3 clics

Réussir la culture du pois

Réussir la culture du pois


Il existe un grand nombre de variétés qui se distinguent selon leur précocité, leur taille et leurs utilisations :
Les pois à écosser à « grain rond » ou « lisse » : il s'agit de variétés rustiques et précoces qui résistent bien au froid. Elles sont surtout utilisées pour les semis précoces au printemps et pour les semis d'automne. Il s'agit de variétés où les grains sont fins et tendres, à condition de récolter les gousses jeunes.
Les pois à écosser à « grain ridé » : ils sont appelés ainsi car leurs grains, à l'état sec, ont un aspect ridé. De meilleure qualité gustative, ils sont nettement plus sucrés avec des grains plus gros qui restent tendres plus longtemps. Moins adaptés à la culture précoce, ils résistent par contre mieux à la chaleur.
Les pois mangetout : ce sont des variétés dont on consomme les jeunes gousses entières avant que les grains ne soient développés.
Les variétés se distinguent également par la taille des plantes :
Les pois à rames : d'une hauteur de plus de 70 cm. Ils doivent obligatoirement être tuteurés pour que les vrilles s'accrochent à un grillage ou à des branches ramifiées. L'utilisation du filet à ramer est à conseiller aux jardiniers.
Les pois nains : de 45 à 70 cm de hauteur, peuvent également être tuteurés, sauf pour les variétés les plus courtes.

Climat : Tempéré.

Exposition : Ensoleillée.

Sol : Léger et frais.

Semis : En place en février à juin pour les pois nains et à rames, en mai-juin pour les pois mangetout.

Espacement : Semer une graine tous les 2 ou 3 cm dans un sillon de 1 à 1,5 cm de profondeur. Il est aussi possible de semer les pois nains en poquets de 6 à 8 graines espacés de 30 à 40 cm. Les rayons doivent être espacés de 30 cm pour les variétés naines et de 40 cm pour les variétés grimpantes.

Récolte : De 3 mois et demi à 4 mois après les semis.

Bons mariages : Le pois apprécie la proximité du radis, de la pomme de terre, du navet, de la carotte, du chou-rave et du céleri. En revanche il faut éviter de le cultiver prêt des légumes bulbes (ail, oignons, échalote) ainsi que du poireau.

Fertilisation : Effectuer des apports d'Engrais Potager à l'automne ou au début du printemps. L'utilisation de fumures fraîches est à éviter.

Entretien : Binages et sarclages sont de rigueur, surtout en période de sécheresse. Il convient de butter les plants lorsque ceux-ci sont assez développés, en général au bout de la 3ème semaine de culture. La mise en place de filets à ramer est aussi nécessaire.

Maladies et parasites : Le mildiou est une des maladies les plus courantes chez le pois. Il peut être prévenu au moment du buttage par une pulvérisation de Bouillie Bordelaise.

L'oïdium peut aussi être préjudiciable à la culture du pois en stoppant la végétation. Pour limiter son développement il est important d'éviter d'arroser le feuillage lors des journées chaudes et ensoleillées. Préventivement, des pulvérisations de purin d'ortie et de tisane de prêle donnent de bons résultats. A l'apparition des premiers symptômes un traitement par pulvérisation de Bouillie Bordelaise ou de Soufre est possible.

En début de culture les sitones (petits charançons gris) peuvent faire des dégâts sur les feuilles et ainsi ralentir considérablement le développement des plants. Préventivement on peut effectuer un poudrage de cendre de bois. Si l'attaque est de taille il convient alors d'effectuer un traitement avec un Insecticide Biologique.

Les thrips et la tordeuse du pois se nourrissent des feuilles, fleurs et gousses. Les feuilles se recroquevillent et stoppent leur développement, laissant apparaître des taches noires. Un traitement à l'Insecticide Biologique est alors souhaitable. En cas de traitement, il est impératif de respecter le délai entre l'application et la récolte.

Rotation des cultures : Il est préférable que le pois ne revienne pas au même emplacement avant 3 à 4 ans.



Sources : GNIS / Ferme de Sainte Marthe
T_FEDESAMARTH